Un an après, Lagarde vante les bienfaits de la loi LME

  • A
  • A
Un an après, Lagarde vante les bienfaits de la loi LME
Partagez sur :

La ministre de l'Economie a jugé positif mercredi le bilan de la Loi de modernisation de l'économie adoptée pour soutenir la croissance.

Soldes libres tout au long de l’année ou nouvelles règles d’implantation des entreprises : Christine Lagarde a jugé positif mercredi le bilan de la loi de modernisation de l'économie (LME). Adoptée il y a un an, cette loi a pour objectif de soutenir la croissance, l'emploi et le pouvoir d'achat.

Parmi les "réussites" de la loi LME, la ministre de l’Economie a souligné que les délais de paiement "ont été réduits en moyenne de dix jours", passant de 67 jours en 2008 à environ 57 actuellement.

Christine Lagarde a également mis en avant le recours important des commerçants aux deux semaines de "soldes libres", ou "flottants", autorisés par la LME depuis début 2009 en plus des deux périodes fixes de cinq semaines chacune. Selon la ministre, 23.813 opérations de soldes libres ont été organisées au premier semestre, et "50% des grandes enseignes" y ont eu recours, contre seulement "20% des commerces de détail".

Aucun chiffre concret n’est cependant ressorti de la conférence de presse tenue par la ministre. "Je ne suis pas en mesure de chiffrer l'impact (de la LME) en termes de progression du produit intérieur brut", les prévisions étant "totalement bouleversées" par la crise économique.

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) a déclaré avoir "constaté l'efficacité de la mesure pour les PME" et un effet "très positif" sur leur trésorerie. Mais elle reste réservée pour les toutes petites entreprises : "les choses n'ont pas encore changé, il faudra certainement du temps pour que les usages changent", a ajouté la CGPME.