Uber offre 245 millions à Waymo pour solder leur dispute pour vol de technologies

  • A
  • A
Uber offre 245 millions à Waymo pour solder leur dispute pour vol de technologies
Waymo réclamait quelque deux milliards de dollars à Uber et la fin de son programme de voitures autonomes. Image d'illustration. @ JOSH EDELSON / AFP
Partagez sur :

Cet accord à l'amiable devrait mettre fin au procès débuté lundi durant lequel Waymo accusait Uber de vols de technologie. 

Le service de réservation de voitures avec chauffeur Uber et Waymo, filiale d'Alphabet/Google spécialisée dans les technologies pour voitures autonomes, ont trouvé un accord à l'amiable pour mettre fin au procès pour vol des brevets intenté par Waymo à Uber.

"Confidentiel". Dans un document succinct transmis à un tribunal de San Francisco, les deux parties indiquent être parvenues à un accord "confidentiel" mettant fin aux allégations ayant conduit au procès. Chacune des parties s'acquittera de ses propres frais juridiques et d'avocats, est-il également mentionné. Les termes du compromis, qui intervient moins d'une semaine après le début du procès ayant vu Travis Kalanick, le fondateur et ancien patron d'Uber témoigner à la barre, n'ont pas été dévoilés.

Vol de technologies ? Cet accord, qui doit encore être validé par un juge, selon la procédure judiciaire américaine, clôt un épisode embarrassant pour Uber, dont la réputation a été ternie par différents scandales dont des accusations de harcèlement sexuel et moral. Waymo accusait Uber de lui avoir volé des technologies clé pour le développement des véhicules autonomes, vus comme le Graal des transports du futur.

Un ingénieur au cœur du dossier. Selon Waymo, l'un de ses anciens ingénieurs, Anthony Levandowski aurait dérobé fin 2015 des milliers de documents confidentiels avant de fonder sa propre startup, Otto, rachetée ensuite par Uber à l'été 2016.  La filiale de Google assure que le groupe et son patron avaient tout manigancé et racheté Otto en sachant que Anthony Levandowski aurait dans ses valises des secrets technologiques volés. Waymo réclamait quelque deux milliards de dollars à Uber et la fin de son programme de voitures autonomes.