Uber : le PDG Travis Kalanick se met en retrait pour une durée indéterminée

  • A
  • A
Uber : le PDG Travis Kalanick se met en retrait pour une durée indéterminée
Travis Kalanick va prendre un congé sabbatique.@ Mike Windle / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Très critiqué en interne, Travis Kalanick annonce qu'il va prendre un congé sabbatique dont la durée n'est pas définie.

Les différents scandales dont est victime l'entreprise auront eu raison de son poste... Le fondateur et patron d'Uber, Travis Kalanick, critiqué pour sa gestion de l'entreprise, va prendre un congé sabbatique d'une durée non précisée. "J'ai besoin de prendre du repos", a-t-il annoncé dans un email aux salariés envoyé mardi soir.

Dans son mail, Travis Kalanick met en avant les "événements récents" et fait référence au décès de sa mère le mois dernier. Uber a également publié mardi les résultats d'une enquête interne sur des accusations de harcèlement et de sexisme qui ont visé ces derniers mois l'entreprise. Le CEO qui dit avoir consacré les huit dernières années de sa vie à l'entreprise explique que durant ce congé sabbatique, "les haut-responsables d'Uber (...) s'occuperont de gérer l'entreprise". "Je serai disponible si besoin pour les décisions les plus stratégiques, mais je vais faire en sorte de leur donner plus de pouvoir pour que l'entreprise puisse mieux fonctionner", précise-t-il.



Des scandales qui s'accumulent 

Depuis plusieurs mois, l'entreprise fait face à de nombreux scandales. Poursuivie par Google pour vol de technologies, elle est aussi très critiquée par d'anciens salariés pour sa culture du sexisme et la violence du management de Travais Kalanick. Le New York Times avait aussi révélé l’existence de plusieurs logiciels en interne, un pour permettre aux chauffeurs d'éviter les forces de l'ordre et un second pour traquer les utilisateurs d'iPhone même lorsqu'ils désinstallaient l'application. Ce dernier avait poussé Tim Cook, le patron d'Apple, à menacer Uber de supprimer l'application du service de VTC de son magasin d'application.

Au cours des dernières semaines, de nombreux haut-responsables ont également annoncé leur départ. Et le comportement du fondateur de 40 ans, notamment pris en train de critiquer violemment un chauffeur dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, avait poussé la société a recruter un responsable des opérations pour gérer les équipes au quotidien.