TVA : les ambulanciers entrent dans la danse

  • A
  • A
TVA : les ambulanciers entrent dans la danse
@ MAX PPP
Partagez sur :

La fronde anti-TVA fait des émules. C’est au tour des ambulanciers de dénoncer la hausse de 3 points dans leur secteur. 

Les uns après les autres, des professionnels de tous les secteurs protestent contre la hausse de la TVA. Les artisans avaient ouvert le bal, les ambulanciers s’invitent maintenant sur la piste. A l’origine de leur colère, le passage du taux de TVA de 7% à 10% sur le transport des malades au 1er janvier 2014.

Une perte sèche. Bernard Boccard, président de la Chambre nationale des services, a expliqué au micro d’Europe 1 que ces trois points seraient directement pris sur le chiffre d’affaires des entreprises du secteur. "La TVA n’est pas récupérable. On a un tarif négocié avec la Caisse d’assurance maladie", a-t-il précisé.

>> A LIRE AUSSI - Jacob demande "qu’on n’applique pas la hausse de la TVA"

Des emplois menacés. Les conséquences de cette baisse du chiffre d’affaires seront des licenciements dans le secteur, assure-t-il. Bernard Boccard les chiffre à "13.000" sur le territoire si la mesure est maintenue.

La concurrence des taxis. Malgré une hausse du nombre de malade transportés vers les hôpitaux, les entreprises d’ambulances sont touchées par la crise. La raison : une concurrence directe avec les taxis. L’utilisation de ces derniers pour transporter les malades à l’hôpital a augmenté de 17%, "alors que pour les transports VSL (véhicule léger sanitaire, ndlr), conventionnés, ont diminué de 2%", assure Bernard Boccard.

sur le même sujet
 

INFO - Hausse de la TVA : les restaurateurs disent non

INFO - Bâtiment : les artisans obtiennent gain de cause

ZOOM - Fiscalité : grogne sociale et nationale

ECOTAXE - Le BTP monte (aussi) au créneau