TVA, gaz... tout ce qui change au 1er juillet

  • A
  • A
TVA, gaz... tout ce qui change au 1er juillet
@ MAXPPP
Partagez sur :

PRATIQUE - Prix du gaz, TVA, fourrière… Tour d'horizon de ce qui change dès lundi.

Gaz. Dès lundi, les prix réglementés du gaz augmenteront de 0,5 % pour les familles. C'est la première hausse depuis janvier. Le 1er février, ils avaient baissé de 0,5 %, puis 0,3 % au 1er mars avant une nouvelle baisse de 0,6 % au 1er avril.

Fourrière. De nouveaux tarifs entrent en vigueur pour les voitures particulières : 115,10 euros pour un enlèvement, 61 euros pour l'expertise, 15,20 euros pour les opérations préalables à la mise en fourrière, 7,60 euros pour une immobilisation matérielle et 6,10 euros pour la garde journalière.

Participation. Tous les salariés qui le souhaitent peuvent, jusqu'au 31 décembre, débloquer jusqu'à 20.000 euros d'épargne salariale. Ce déblocage exceptionnel, prévue par une loi votée le 20 juin, vise à redonner du pouvoir d’achat aux ménages.

TVA. Les taux augmentent de 7 % à 19,6 % pour certains services à la personne, à la demande de la Commission européenne. Sont concernés les petits travaux de jardinage, l'assistance informatique et Internet à domicile, les cours à domicile (hors soutien scolaire), l'entretien et la vigilance temporaires de la résidence principale et secondaire.

pole emploi, chomage

© MAXPPP

Allocation chômage. 1,5 million de personnes verront leur allocation revalorisée, de 7 à 17 centimes par jour. L’allocation minimale passe à 28,38 euros par jour - contre 28,21 euros par jour actuellement.

CMU. Le plafond des ressources prises en compte pour bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est revalorisé de 8,3%. Les personnes disposant de revenus modestes mais trop élevés pour être éligibles à la CMU-C pourront demander l'aide à la complémentaire santé (ACS), qui sera augmentée dans les mêmes proportions. Cette revalorisation profitera à 750.000 nouveaux bénéficiaires.

Éclairages nocturnes. C'est désormais une obligation légale : l'éclairage des façades des bâtiments non résidentiels, comme les monuments, mairies, écoles, gares, entreprises ou encore entrepôts, devra être coupé au plus tard à 1 heure du matin, en vertu de l'arrêté qui entre en vigueur le 1er juillet. Idem pour les vitrines de magasins qui devront être éteintes entre 1h et 7h du matin. Quant aux bureaux qui restaient allumés toute la nuit, ils devront être éteints une heure après le départ du dernier salarié. Objectif : la réalisation d'une économie de 200 millions d'euros. Les contrevenants risqueront jusqu'à 750 euros d'amende, les contrôles revenant aux maires et aux préfets.

photo paquet cigarette

© MaxPPP

Tabac. Le prix des paquets de cigarettes augmentera de 20 centimes d'euros, le 15 juillet prochain. Le prix du tabac à rouler sera, lui, relevé de 40 centimes.