TVA : 40% des restaurateurs ont joué le jeu

  • A
  • A
TVA : 40% des restaurateurs ont joué le jeu
Partagez sur :

C’est le résultat d’une série de contrôles effectués cet été. "On n'est pas à l'objectif", a reconnu le secrétaire d’Etat Hervé Novelli.

La baisse des prix dans la restauration, qui devait accompagner la baisse du taux de la TVA, est pour l’instant réduite. Depuis le 1er juillet, une minorité de restaurateurs, près de 40%, ont consenti à diminuer au moins sept prix sur leur carte. Entre juin et juillet, l’Insee avait constaté de son côté une baisse de 1,3% des prix dans les restaurants et de 0,7% dans les cafés. "On n'est pas à l'objectif", a reconnu le secrétaire d’Etat au Commerce Hervé Novelli qui a présenté mardi les résultats d’une série de contrôles exercés durant l’été.

La baisse de la TVA, passée de 19,6% à 5,5%, a coûté 2,4 milliards à l’Etat. Elle devait être répercutée non seulement sur les prix facturés aux consommateurs mais devait aussi avoir un impact sur l’emploi et la rémunération des salariés. Les restaurateurs ont promis de recruter 20.000 apprentis ou contrats de professionnalisation supplémentaires en 26 mois. Et des négociations sur une hausse des salaires sont censées aboutir avant la fin de l’année, a reconnu Hervé Novelli.

L’idée d’un moratoire pour contraindre les restaurateurs à faire des efforts a été avancée durant l’été. Une idée à laquelle Hervé Novelli s’est dit opposé. Le secrétaire d’Etat s’est en revanche entouré d’une personnalité, le chef trois étoiles Régis Marcon, pour superviser la question de l’apprentissage.