Travailleurs indépendants : les députés en Marche! veulent corriger une "anomalie" du budget 2018

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les députés En Marche! ont déposé des amendements pour remédier à une "anomalie" quant aux taxes des travailleurs indépendants, qui devaient être plus élevées que celles des autres régimes.

Les députés de la majorité vont encore détricoter le budget 2018 présenté par le gouvernement. Après la polémique sur l'ISF, après les personnes âgées vivant en maisons de retraite qui ne verront pas la hausse de la CSG compensée par la taxe d'habitation, un autre problème vient d'être identifié par les élus En Marche!. Et il concerne les indépendants.

Des indépendants pénalisés. Les députés se sont rendu compte que les travailleurs indépendants, commerçants, artisans, agriculteurs, professions libérales, allaient être pénalisés. Quand ils vendront leur activité, leurs plus-values seront imposées à un niveau supérieur aux 30% brandis comme un totem par le gouvernement. C'est ce que prévoyait en tout cas le budget 2018 présenté la semaine dernière par l'exécutif.

Imposés à 33% au lieu de 30%. 30%, ce sera désormais la taxation maximale des revenus du capital. Mais selon le budget 2018, cela ne s'appliquera pas aux indépendants qui ont un régime particulier et qui seront taxés à 33% au premier janvier prochain. Une mesure difficile à faire passer quand on sait qu'un dirigeant de start-up, par exemple, bénéficiera lui de ce prélèvement unique à 30%.

Les indépendants bientôt concernés par la "flat tax" ? Les députés de la majorité ont donc rédigé des amendements pour faire cesser ce qu'ils considèrent comme "une anomalie". Ils vont proposer que les travailleurs indépendants soient eux aussi concernés par cette "flat tax" qui faisait partie des promesses de campagne du candidat Macron. Le principe d’une "flat tax" est simple : il s’agit d’imposer tout le monde au même taux.