Travail le dimanche : même la gauche s’y met

  • A
  • A
Travail le dimanche : même la gauche s’y met
Un rapport d'un proche de François Hollande préconise plus de souplesse dans le travail du dimanche.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Un rapport d’un proche de François Hollande qui préconise plus de souplesse va bientôt être présenté à plusieurs ministres.

rqpport

L’INFO. Le tout tient en un peu plus de 40 pages et huit propositions, et il a de quoi faire réfléchir dans les ministères. Gilbert Cette, un proche de François Hollande et Martine Aubry, va présenter dans les prochains jours un rapport sur le monde du travail aux ministres Laurent Fabius, Michel Sapin, François Rebsamen et Fleur Pélerin. L’objectif : booster l’activité des commerces de proximité, notamment ceux liés au tourisme. Laurent Fabius s'y est déjà montré favorable.

Une liste de commerces modulable. Premier élément : les rédacteur du rapport proposent qu’on élargisse la liste des métiers autorisés à ouvrir le dimanche et qu'on revoit cette liste tous les cinq ans. Ils préconisent notamment l'ouverture des commerces des grandes gares nationales.

“Dans plusieurs enquêtes d’opinion, il ressort que la position des Français a évolué favorablement à l’ouverture des commerces le dimanche. En Île-de-France, cette opinion est massivement acquise”, affirme le rapport.

Travail encadré et mieux payé. Cela dit, toutes les activités n'ont pas besoin d'être ouvertes tous les dimanches. Le rapport propose donc d'augmenter le nombre minimum de dimanches autorisés : cinq dimanches permis par les maires et dix dimanches choisis par les enseignes elles-mêmes.

Le rapport exige par ailleurs des compensations salariales. Les auteurs prennent les exemples de Marseille ou de Saint Malo où on travaille 28 dimanches dans l'année (environ un sur deux), mais où les heures travaillées peuvent être payées jusqu'au double.

facade galeries lafayette REUTERS 930620

© REUTERS

Une offre taillée pour les touristes. Enfin, deux dernières propositions qui assouplissent le travail de nuit dans les zones de tourisme ou dans les grandes villes sont évoquées. Si le boulevard Haussmann ouvrait le dimanche par exemple, on estime que cela créerait automatiquement 2.000 emplois sur Paris.

L’idée est d’autant plus forte que les auteurs du rapport rappellent que dans les villes d’origine de la majeure partie des touristes parisiens, les magasins sont ouverts tous les dimanches : New York, 52 semaines par an, idem à Pékin, Moscou et Rio et Sao Paulo.

Concernant les capitales concurrentes au niveau européen, la situation est identique. A Londres, à Madrid ou Milan, les grands magasins, eux aussi, sont ouverts tous les dimanches. Impossible ainsi pour les touristes de comprendre pourquoi le Printemps et les Galeries Lafayette sont fermés quand ils flânent dans les rues de Paris.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ACTU - Fabius prône l'ouverture des magasins le dimanche

FRAUDE - Le pays champion du travail au noir est...