Travail du dimanche : "mettre fin à la jungle " selon Darcos

  • A
  • A
Travail du dimanche : "mettre fin à la jungle " selon Darcos
Partagez sur :

La proposition de loi Maillé est examinée à partir de mardi à l’Assemblée.

Il faut mettre un terme à la jungle qui existe aujourd'hui", a affirmé le ministre du Travail Xavier Darcos sur RTL, au sujet du travail dominical, dont la quatrième version est débattue à partir de mardi à l’Assemblée nationale.

Sept mois après une première tentative avortée, les députés vont examiner la proposition de loi Mallié qui prévoit la possibilité d'une ouverture des commerces le dimanche dans les zones touristiques et thermales. Au cœur de ce texte, les dérogations qui seront accordées aux "communes et zones touristiques".

Cette proposition de loi " concerne 500 communes à vocation touristique, 30 zones à l'intérieur de communes touristiques et les grandes agglomérations de plus d'un million d'habitants", a précisé Xavier Darcos, mardi matin.

L’Alsace et La Moselle devraient être exclus du champ d’application de la loi, car "en matière d'usage religieux, il y a une pression plus forte que dans le reste du territoire" a indiqué le ministre du Travail.

Autre point de polémique : les compensations salariales qui seront accordés aux travailleurs du dimanche. Xavier Darcos a expliqué qu'il y aurait "des conventions salariales qui permettront de régler la manière dont les salariés seront mieux protégés, mieux payés et qu'à défaut d'accord, on pourra les payer double". "Pour ceux qui travaillent déjà, il y a déjà des conventions de toute nature qui ne leur permettent peut être pas d'être payés double, mais d'avoir des récupérations, des systèmes divers qui protègent le droit des salariés", a ajouté Xavier Darcos.