Travail dominical : Leroy Merlin et Castorama "soulagés"

  • A
  • A
Travail dominical : Leroy Merlin et Castorama "soulagés"
Les magasins franciliens de Castorama et de Leroy Merlin pourront rouvrir le dimanche.@ MAXPPP
Partagez sur :

Ces deux magasins de bricolage pourront légalement rouvrir le dimanche. Au grand dam de Bricorama.

L'INFO. La cour d'appel de Paris a autorisé mardi les enseignes de bricolage Leroy Merlin et Castorama à rouvrir leurs magasins franciliens le dimanche, infirmant ainsi la décision de première instance. "La cour d'appel a estimé que le juge des référés ne pouvait pas contredire une décision déjà prise sur le fond", a expliqué Me Renaudier, l'avocat de Castorama, en précisant qu'un jugement rendu en avril, à la suite d'une précédente plainte de Bricorama, avait déjà donné tort à l'enseigne. 

Le 26 septembre, le tribunal de commerce de Bobigny avait condamné les deux enseignes à fermer quinze de leurs magasins en Ile-de-France, à la suite d'une plainte de leur concurrent Bricorama, sous peine d'une astreinte de 120.000 euros par magasin et par dimanche ouvert.

Boursier.com - Bricorama échappe à une amende de plus de 37 millions d'euros

Une première victoire. Les deux enseignes se sont déclarées mardi "soulagés", mais ont souligné que la décision de la cour d'appel "n'est qu'une première étape"."Ce n'est pas une victoire, car il reste encore l'audience au fond au tribunal de Bobigny" attendue le 22 novembre. "Au final, la décision d'aujourd'hui n'apporte donc qu'un répit de quelques semaines pour les salariés", a renchéri l'avocat de Castorama, Me Richard Renaudier.

17.12.Bricorama.Maxppp.930.620

© MAXPPP

Bricorama lésé. Jean-Claude Bourellier, le PDG de Bricorama est écoeuré par la décision de la Cour d'appel. "Ils avaient dit qu’ils ne fermeraient pas leurs quinze magasins, ils ont eu raison de braver la loi parce que non seulement le juge leur a donné raison mais en plus il me condamne à leur verser 12.000 euros chacun", déplore-t-il au micro d'Europe 1. Le patron de Bricorama déplore une loi du plus fort qui a joué contre lui. "Sans doute que je n'avais pas la puissance de mes concurrents qui possèdent 70,8% du marché et moi 3,5%", conclut-il.

Mission gouvernementale. La décision du tribunal de commerce de Bobigny avait relancé la polémique sur le travail dominical. Pour régler la problématique, Jean-Marc Ayrault avait confié fin septembre une mission de concertation à l'ex-président de la Poste Jean-Claude Bailly. L'objectif : "clarifier le cadre juridique" du travail du dimanche, objet d'un débat récurrent en France.

sur le même sujet

ZOOM - Quel impact économique ?

3' CHRONO - Castorama et Leroy Merlin bravent l'interdiction

L'INFO - Castorama et Leroy Merlin devront fermer le dimanche