Trains trop larges : en attendant le rapport officiel

  • A
  • A
Trains trop larges : en attendant le rapport officiel
@ MAX PPP
Partagez sur :

A QUI LA FAUTE - La SNCF et RFF remettent un rapport d'enquête interne au secrétaire d'État aux Transports.

Le rendez-vous. La SNCF et Réseau ferré de France remettent lundi après-midi un rapport d'enquête interne au secrétaire d'État aux Transports Frédéric Cuvillier. Son objet : tenter de déterminer ce qui a conduit à commander des TER trop larges pour certains quais de gare.

Le bug. Le Canard enchaîné a révélé la semaine dernière que la SNCF avait commandé 2.000 rames plus larges que les rames actuelles et que quelque 1.300 quais anciens étaient trop étroits pour les accueillir. Il faudra donc les raboter pour un coût de 50 millions d'euros. Rien d'anormal, assure-t-on chez RFF et la SNCF: "chaque fois que nous mettons en place du matériel (...), il est tout à fait logique qu'il y ait une adaptation de l'infrastructure", a affirmé Jacques Rapoport, le patron de RFF. Avec Guillaume Pepy, de la SNCF, ils reconnaissent néanmoins un dysfonctionnement : avoir "constaté un peu tardivement que nous avions des quais à reprendre", en 2011 pour des commandes effectuées en 2009 et une mise en service entre 2014 et 2016.

Le contexte. Selon les deux présidents, la raison réside dans le fonctionnement actuel du système ferroviaire, avec une séparation entre SNCF et RFF. Cette affaire tombe moins d'une semaine avant l'examen en commission du projet de loi sur la réforme ferroviaire, et un mois avant la première lecture à l'Assemblée Nationale. L'occasion pour ses défenseurs de marteler qu'après la réforme, qui prévoit deux entités dépendantes mais rassemblées au sein d'une entité de tête, rien de tout cela ne serait arrivé.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

TROP LARGES - Canada, France mêmes problèmes

LE HIC - Les nouveaux TER de la SNCF trop grands et trop larges

PARODIES - Twitter ironise sur les erreurs de la SNCF

ZOOM - A qui la faute ?

REACTION - "Consternant" et "stupide", juge Royal