Toyota rappelle 2,8 millions de véhicules

  • A
  • A
Toyota rappelle 2,8 millions de véhicules
Toyota doit rappeler 15.000 voitures en France@ MAXPPP
Partagez sur :

La marque va rappeler 15.000 voitures en France pour des problèmes de direction et d'hydraulique.

Un chat noir semble avoir élu domicile dans les usines Toyota. La marque nipponne a en effet annoncé mercredi un nouveau rappel de 2,77 millions de véhicules dans le monde, pour plusieurs problèmes simultanés.
• Deux problèmes. Sur les 2,77 millions de véhicules concernés, le groupe devrait en rappeler 1,5 million au Japon, 670.000 aux Etats-Unis et 496.000 en Europe pour des dysfonctionnements constatés au niveau de la direction.

Toyota doit également réparer 630.000 véhicules dans le monde, dont 350.000 aux Etats-Unis et 175.000 au Japon, pour réparer les pompes à eau des véhicules hybrides, certains véhicules pouvant être affectés par les deux pannes.
• La situation en France. En France, ce sont 15.000 Prius, Avensis et Corolla, fabriquées entre 2001 et 2009, qui devraient rentrer au garage.
• "Aucun accident". Ces deux risques de pannes ne présentent, selon le constructeur, aucun danger pour les conducteurs : à peine plus d'une dizaine de cas ont été constatés en Europe, rapporte la direction de Toyota France, et "il n'y a eu aucun accident où que ce soit dans le monde lié à ce phénomène", précise-t-elle dans un communiqué.
Pour les particuliers inquiets, la marque dispose d'un numéro vert, le 0800 869 682 et précise par ailleurs que les propriétaires des véhicules concernés recevront une lettre recommandée.
• Série noire. Ce nouveau rappel n'arrange pas les affaires du groupe nippon. Longtemps considérée comme l'une des marques les plus fiables, Toyota a été contrainte de faire revenir au garage un grand nombre de véhicules depuis trois ans. Entre septembre 2009 et février 2010, neuf millions de voitures ont été rappelées pour un problème d'accélérateur, qui pouvait se coincer sous le tapis de sol. Et il y a tout juste un mois, le constructeur avait à nouveau du faire réparer 7,5 millions de voitures, dont l'ouverture automatique des vitres présentait des risques d'incendies.