Tout comprendre au "nouveau" Prêt à taux zéro

  • A
  • A
Tout comprendre au "nouveau" Prêt à taux zéro
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Depuis le 1er janvier 2016, davantage de personnes pourront en bénéficier.

Parmi les changements du 1er janvier : le prêt à taux zéro (PTZ) sera étendu à d'avantage de bénéficiaires. Et il sera aussi plus avantageux. Il permet d’emprunter une certaine somme sans payer d’intérêts pour financer l’achat d’un premier logement. Europe 1 vous en dit plus.

Un plafond de revenu rehaussé. Premier changement, donc : davantage de personnes vont pouvoir réclamer ce prêt à taux zéro  puisque les plafonds de revenus sont relevés de quelques milliers d'euros. L’objectif est de toucher d'avantage les classes moyennes. Il convient toutefois de bien se renseigner car ces plafonds diffèrent selon la zone géographique et la composition du foyer.

Toute la France est concernée. Deuxième nouveauté : le montant prêté sera plus élevé. Il pourra désormais représenter jusqu’à 40% du coût d’achat d’un logement, contre environ 20% jusque-là. Enfin, on pourra désormais obtenir un prêt à taux zéro pour une acquisition dans l'ancien dans toutes les villes de France. Alors qu'aujourd'hui, ce n'est possible que dans 6.000 communes rurales. Mais les conditions restent les même : il faut faire des travaux dans ce logement et ces derniers doivent représenter 25% de la facture totale.

Avec ces assouplissements, le gouvernement table sur 120.000 PTZ cette année, soit deux fois plus qu'aujourd'hui. Une bonne nouvelle pour ceux qui achètent pour la première fois leur résidence principale, mais aussi pour les professionnels du bâtiment, qui comptent sur cette mesure pour booster un marché encore bien terne.