Tourisme : septembre ne sauvera pas la saison

  • A
  • A
Tourisme : septembre ne sauvera pas la saison
Le mois de septembre ne devrait pas compenser un été en demi-teinte, estiment les professionnels du secteur.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les tour-opérateurs anticipent une arrière-saison compliquée, qui ne leur permettra pas de rattraper un été médiocre.

L'info. Les professionnels du tourisme font grise mine. Après un été en demi-teinte, marqué notamment par des fréquentations en baisse de 2 % au mois de juillet et un léger rattrapage au mois d'août, l'arrière saison part également sur de mauvaises bases. "On est clairement en deçà de l'année dernière", s'inquiète René-Marc Chikli, président de l'Association de Tours-Opérateurs, au micro d'Europe 1. De quoi achever de déprimer un secteur déjà mis à mal par plusieurs années de crise économique.

>> A LIRE AUSSI : Les vacanciers ont boudé les hôtels en juillet

30 % de réservations en moins. Le mois de septembre est pourtant d'habitude prisé des retraités et des couples sans enfant : il fait encore beau, les locations sont moins chères et les hôtels sont désertés. "C'est une clientèle qui, dans les bonnes années, a permis aux professionnels de sauver une saison qui s'annonçait difficile", explique René-Marc Chikli. "Malheureusement, ça ne sera pas le cas cette année", note-t-il pourtant.

A ce titre, septembre 2013 aurait pourtant tous les atouts pour être un excellent mois pour les professionnels : le soleil est au rendez-vous, et les prix sont encore plus cassés que d'habitude, avec des réductions atteignant régulièrement les -50, -60, voire -70 %. Mais cette fois, rien n'y fait. "On a divisé les prix par deux, mais on est encore à 30 % de réservations en moins par rapport à l'an dernier", s'inquiète Franck, directeur de camping au Cap d'Agde.

>> A LIRE AUSSI : Où vont les Français cet été ?

Des réservations de dernière minute. Lui reste toutefois confiant pour les prochaines semaines. "Tout peut aller très vite", explique-t-il. Il est vrai que les réservations de dernière minute représentent une part de plus en plus importante des touristes, qui veulent être sûr d'obtenir le meilleur prix pour leur voyage. Et la situation est la même à l'étranger : de nombreuses agences de travail proposent encore des séjours pour le mois de septembre. Cette année, une seule destination semble tirer son épingle du jeu : la Grèce, dont les réservations pour le mois de septembre ont grimpé de plus de 70 % par rapport à l'an dernier.