Total : couac au service de paie

  • A
  • A
Total : couac au service de paie
@ MAXPPP
Partagez sur :

19.000 salariés du groupe français n’ont pas perçu le bon montant d’intéressement.

Petit cafouillage au service des ressources humaines. Quelque 19.000 salariés de la branche "pétrole" du groupe français Total n’ont pas perçu le bon montant d’intéressement auquel ils avaient droit, révèle le journal L’Expansion. Certains ont eu la "bonne" surprise de recevoir 200 euros de trop, alors que d’autres se sont vus privés de 500 euros.

Les petits salaires privilégiés

"Nous avons depuis 2009 un nouvel accord sur le calcul de l’intéressement", explique-t-on chez Total, à Europe1.fr. "Un calcul basé sur le salaire et sur le temps de présence dans l’entreprise. Mais l’application n’a pas fonctionné comme elle le devait", ajoute-t-on

La répartition de l’enveloppe globale, qui s'élève à 98 millions d'euros, versée en juillet 2010, au titre de l'exercice 2009, a privilégié les bas salaires. 12.000 personnes ont trop perçu, alors que 6.000 autres n’ont pas touché la somme à laquelle elles pouvaient prétendre. Ce sont les auditeurs internes qui ont relevé l’erreur au mois de juillet, soit trois mois après le versement de la prime.

Un temps de réaction qui surprend la CGT. "L’intéressement est versé en avril, Total n’a vu l’erreur qu’en juillet et ne communique auprès des salariés qu’en septembre", souligne Charles Foulard, coordinateur CGT-Total, "c’est surprenant pour un groupe qui d’habitude surveille de très près ses comptes".

Pas de cadeau

Total a finalement mis en place un dispositif afin de réparer l’erreur. "Les salariés qui n’ont pas assez perçu se verront payer la somme manquante avec leur salaire du mois de novembre", détaille-t-on, "et à cette somme seront ajoutés les intérêts".

Une bonne nouvelle pour les employés lésés. Par contre, pour ceux qui ont trop perçu, l’erreur est un peu difficile à accepter. L’entreprise ne peut pas leur faire cadeau des deux cent euros. Ils devront les rembourser. "Nous avons signé un accord avec les syndicats sur l’intéressement, nous devons respecter cet accord", justifie Total.

Une nouvelle qui n’a pas été bien accueillie, rapporte la CGT. "Les salariés qui doivent rembourser considèrent que Total doit faire son mea culpa, mais aussi qu’ils devraient pouvoir conserver la somme perçue", assure Charles Foulard.

Les 12.000 employés ont deux solutions pour rembourser le trop perçu. Total leur propose une régularisation sur leur salaire de novembre ou sur l’intéressement de l’année prochaine. Histoire de faire passer l’erreur un peu plus en douceur.