Témoin de la fraude fiscale, il parle

  • A
  • A
Témoin de la fraude fiscale, il parle
@ MaxPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L’ex-cadre de Reyl, qui a livré une liste de noms de fraudeurs à la justice s’explique.

L’INFO. Il a remis à la justice française, selon ses dires, des informations concernant les personnalités françaises ayant détenu un compte en Suisse. Pierre Condamin-Gerbier, qui a été entendu mercredi après-midi par la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac a levé sur Europe 1 une partie du voile sur le contenu de ses documents.

>> A LIRE AUSSI : Fraude fiscale : une liste remise à la justice

"Le mensonge d'un système". "Ma volonté n'a été que de prouver une chose, c'est que l'affaire Jérôme Cahuzac, ce n'est pas le mensonge d'un homme mais le mensonge d'un système", a fait valoir Pierre Condamin-Gerbier, mercredi soir sur Europe 1. "Que la justice le poursuive, je le comprends très bien", a-t-il reconnu au sujet de l'ex-ministre du Budget, "mais le rôle de fusible et le rôle d'homme seul ayant eu ses pratiques qu'on essaie de lui faire jouer me semble particulièrement injuste au vu des pratiques dont j'ai été le témoin avec d'autres depuis 20 ans", a affirmé l’ex-cadre de la banque Reyl.

>> A LIRE AUSSI : Reyl : la banque de l'affaire Cahuzac

La classe politique concernée. Pierre Condamin-Gerbier s’est toutefois refusé à livrer le détail des noms contenus dans les documents remis à la justice. "Ce sont des documents qui prouvent un certain nombre de pratiques que j'ai déjà eu l'occasion de décrire", a-t-il souligné, des pratique qui "en particulier, concernent le personnel politique français". "Bien heureusement, il y a de nombreuses personnes en politique en France qui ne sont pas du tout concernées par ça", a-t-il conclu.