Taylor prêt à reprendre les Goodyear "s’ils veulent travailler"

  • A
  • A
Taylor prêt à reprendre les Goodyear "s’ils veulent travailler"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Les échanges entre le patron de Titan et Arnaud Montebourg étaient tendus. Tout semble désormais rentré dans l’ordre, mais...

"J'ai écrit à Maurice Taylor, le PDG de Titan, et il m'a répondu", a déclaré jeudi Arnaud Montebourg sur Europe 1, lisant le courrier que lui a adressé le patron de Titan. Maurice Taylor a confirmé que les relations entre les deux hommes étaient apaisées au micro d’Europe 1, mais attend que Goodyear le recontacte pour donner plus de détails.

"Je l'ai juste félicité vous savez". "Il m'a envoyé une lettre pour me dire que tout était réglé, entre la CGT et Goodyear… je l'ai félicité !", explique Maurice Taylor. Le sulfureux patron de Titan, habitué des longues déclarations chocs, est resté étrangement distant au micro d’Europe 1, assurant que "tout ce que je veux moi, c'est fabriquer des pneus agricoles".

>> A lire aussi : Goodyear : mais qui est Maurice Taylor ?

Des promesses d’embauche. "Je vais ré-embaucher des gens qui travaillaient sur place, 333 personnes. Enfin, s'ils veulent travailler !", glisse Maurice Taylor, toujours mordant. L’homme qui avait accusé les travailleurs de l’usine d’Amiens Nord de ne "travailler que trois heures par jour", s’interroge maintenant sur leur volonté de travailler. "Goodyear leur a donné tellement d'argent, peut-être qu'ils ne veulent pas travailler, qu'ils préfèrent aller à la plage !"

La balle est dans le camp de Goodyear. La lettre envoyée à Arnaud Montebourg montre les bonnes intentions de Maurice Taylor, qui attend maintenant un retour de Goodyear. "De toute façon je ne peux rien faire tant que Goodyear ne m'aura pas confirmé qu'ils veulent bien nous vendre l'usine", assure le patron de Titan. "Puis on va négocier, faire toute la paperasse… Les employés n'ont même pas encore touché leur chèque. Donc dès que j'ai des nouvelles de Goodyear, promis, je vous rappelle", promet le patron de Titan à Europe 1.

"L’esclavage c’est fini !". "Les gens travailleront dans les mêmes conditions que celles qu’ils avaient aujourd’hui, pour la même rémunération. Les salariés de chez Goodyear ne sont pas des esclaves. On est en France, on a des droits", a répondu Michael Wamen, délégué CGT de Goodyear. Le syndicaliste s’est montré très virulent au micro d’Europe 1, dénonçant les déclarations provocantes du patron de Titan sur la France et les salariés de Goodyear. "Je ne travaillerai jamais pour Maurice Taylor", conclut Michael Wamen.

sur le même sujet, sujet,

VIDÉO - Montebourg révèle ce que le PDG de Titan lui a écrit

L'INFO - Les "Goodyear" mettent fin au conflit... ou presque

INTERVIEW RETRO - Taylor : "il est stupide ou quoi Montebourg ?"