Des représentants des taxis, qui observaient jeudi une grève nationale, ont été reçus au ministère de l'Intérieur et obtenu la tenue de réunions d'ici la fin janvier sur les questions relatives au transport des malades et aux véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), a-t-on appris de sources syndicales. Ces discussions "ont permis de garantir qu'aucune décision ne sera prise sans une concertation préalable avec les représentants de la profession", indique un communiqué du ministère des Affaires sociales et de la Santé, du ministère de l'Intérieur et du ministère de l'Artisanat.

Selon FO et la FNAT, deux réunions ont été programmées au ministère des Transports, les 29 et 30 janvier, sur le problème des VTC accusés d'exercer une concurrence déloyale à l'encontre des taxis. En attendant ces réunions, la délivrance des licences sera gelée, selon les représentants de FO Nordine Dahmane et de la FNAT Jean-Claude Richard. Selon le communiqué ministériel, la ministre en charge de l'Artisanat proposera, avant l'été, "des évolutions réglementaires visant à assurer les conditions d'une concurrence équilibrée, à éviter les confusions entre les modes de transports et à recentrer les professionnels du VTC vers l'activité touristique".

Concernant les changements intervenus pour le transport des malades assis, les syndicats de taxis ont obtenu la tenue d'une réunion le 31 janvier au ministère de la Santé et un gel du dispositif contesté, selon Alain Griset, président de l'Union nationale des Taxis (UNT).