Taxation des entreprises : l’exécutif recule

  • A
  • A
Taxation des entreprises : l’exécutif recule
Pierre Moscovici change son fusil d'épaule en matière de taxation des entreprises.@ Reuters
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, renonce au projet de taxation sur l'excédent brut.

Pierre Moscovici a annoncé dimanche qu'une surtaxe sur l'impôt sur les sociétés serait introduite dans le projet de loi de finances pour 2014 en remplacement de la taxe sur l'excédent brut ou net d'exploitation qui avait été envisagée. "Il n'y aura pas dans le projet de loi de finances pour 2014 cette taxe sur l'EBE/ENE, elle n'aura pas lieu", a dit le ministre de l'Economie et des Finances lors de l'émission Le Grand Jury RTL, LCI, Le Figaro. "Ce que nous proposons (...), c'est une surtaxe temporaire sur l'impôt sur les sociétés."

La taxe sur l'EBE devait rapporter 2,5 milliards d'euros. La question a été évoquée lors d'une réunion jeudi à Bercy avec le président du Medef, Pierre Gattaz, qui selon Pierre Moscovici est d'accord avec cette orientation.