Tarif des médecins: quel est le problème?

  • A
  • A
Tarif des médecins: quel est le problème?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Généralistes et spécialistes montent au créneau contre l'accord sur les dépassements d'honoraires.

Mal payés, les médecins ? Oui, à les entendre. Internes, généralistes et spécialistes se sont unis pour protester contre l'accord sur l'encadrement des dépassements d'honoraires obtenu de haute lutte fin octobre par le gouvernement, mais loin de satisfaire tout le monde. La grève entamée lundi montre le ras-le-bol du secteur médical. Europe1.fr explique les raisons d'une telle fronde.

QUE RECLAMENT-ILS ? 

medecins généralistes

© MAXPPP

• Les médecins généralistes. Ils apprécient peu la manière dont ils sont considérés. "Avec une consultation à 23 euros, payée moins cher qu'une réparation d'un technicien de Darty, je me sens humilié", confie au Nouvel Obs un praticien parisien. Avec un salaire net mensuel de 6.500 euros, les généralistes sont payés autant que les cadres bac +5 issus des grandes écoles. "Sauf qu'on est à bac + 9 et qu'on travaille dix heures de plus par semaine", argue sur le site de l'hebdomadaire Paul Le Meut, auteur de Médecine générale, courage fuyons.

• Les spécialistes. Ils ont clairement dans le viseur l'accord conclu sur les dépassements d'honoraires. "Moi, chirurgien de la main, je devrais opérer ton pouce, par exemple, pour même pas le prix de ton coiffeur ? Pour la moitié du prix d'une de tes paires de chaussures ?", écrit dans une lettre un chirurgien à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, qu'il connaît personnellement. L'accord signé le 23 octobre prévoit des sanctions pour les spécialistes qui dépassent le seuil du "dépassement abusif", fixé à 70 euros, soit 2,5 fois la consultation classique à 28 euros.

internes, greve

© MAXPPP

Les internes. "On travaille en moyenne entre 80 et 90 heures par semaine. Mais ça ne descend jamais au-dessous de 70 heures", pour à peine un Smic mensuel, explique un interne, excédé, au micro d'Europe 1.

>> A lire aussi : "Marisol, tu te trompes de cause"

QUE GAGNENT-ILS VRAIMENT ?

• C'est très variable en France... Les disparités sont fortes entre généralistes et spécialistes. Un médecin généraliste touchait en moyenne 74.640 euros nets annuels en 2010, contre 101.960 euros pour un ORL, 138.445 pour un cardiologue, et même 216.276 euros pour un radiologue et presque autant pour un anesthésiste. Ces deux derniers corps justifient l'importance de leur revenu par le coût du matériel, pour le premier, et les responsabilités humaines, pour le second. Malgré leurs gros salaires, radiologues et anesthésistes ne figurent pas parmi ceux qui pratiquent le plus le dépassement d'honoraire. Seuls 11% des radiologues fixent librement leurs tarifs, et un tiers des anesthésistes le font. A titre de comparaison, c'est le cas près de 8 fois sur 10 chez les chirurgiens, et plus d'une fois sur deux chez les ORL, ophtalmologues et gynécologues.

• Et par rapport aux autres pays européens ? Les médecins français sont "au plus bas de l'échelle européenne", indique sur France 2 Jérôme Marty, président de l'union française des médecins libéraux. Dans sa chronique sur Europe 1, Laurent Guimier a nuancé ces chiffres. "Selon une étude de l'OCDE en 2009, les médecins français sont avant-derniers du classement". En France, les médecins gagnent deux fois le salaire moyen de la population, contre trois fois au Canada, et 3,5 fois au Royaume-Uni.

QU'EN PENSENT LES PATIENTS ?

La vox populi sur le web... Beaucoup ont du mal à comprendre le ras-le-bol du corps médical, comme en attestent ces deux messages, piochés sur Twitter.





• Et en sondage. Concernant les dépassements d'honoraires, les Français y sont franchement opposés. Un sondage réalisé fin octobre montre que 80% des personnes interrogées ne trouvent pas "normal" que les médecins facturent des dépassements d'honoraires. Un tiers d'entre eux juge le dépassement abusif quand il atteint 42 euros pour un spécialiste, et même 36% considèrent abusif tout dépassement.