Tabac : le Parlement a enfumé Bruxelles

  • A
  • A
Tabac : le Parlement a enfumé Bruxelles
@ MaxPPP
Partagez sur :

La Commission a vu ses espoirs de durcir réellement la loi sur le tabac en Europe douchés et le Parlement. 

La Commission européenne voulait imposer une nouvelle législation beaucoup plus restrictive sur le tabac. Mais le texte, rédigé par Linda McAvan, eurodéputée travailliste, chef de file des anti-tabac s'est heurté au Parlement européen et aux lobbies qui ont réussi à obtenir un texte au rabais. 

La cigarette électronique (un peu) encadrée. Véritable phénomène de société, la Commission avait proposé que ces e-cigarettes soient considérées comme des médicaments. Sa vente aurait donc été limitée aux pharmacies. Elle a essuyé un refus de la part des députés de droite qui ont fait valeur le principe de précaution : on ne connaît pas, contrairement à la cigarette classique, ses effets sur la santé. La cigarette électronique continuera donc d'être vendues dans les boutiques spécialisées ou chez les buralistes. Toutefois, la loi sur le tabac s'appliquera de la même manière que pour les cigarettes classiques : pas de vente aux mineurs et pas de publicité.

Des paquets légèrement redessinés. La Commission souhaitait faire disparaître la marque du paquet et imposer que 75% de la surface recto-verso soit réservée aux messages d'avertissement sur la santé. Finalement, seulement 65% du paquet sera recouvert de messages de prévention (contre entre 30% et 40% selon la face actuellement) et la griffe n'apparaîtra qu'en bas du paquet. 

Le marketing limité. Une cigarette au chocolat ? Une cigarette fine et élégante ? L'image peut amuser, mais les fabricants n'ont pas hésité à transformer la bonne vieille sucrerie en tabac et la cigarette en accessoire de mode féminin. La Commission, avait souhaité les interdire. Elle a eu gain de cause sur les cigarettes aromatisées, sauf les mentholées qui obtiennent un sursis de huit ans après promulgation de la loi et les cigarettes dites "slim" qui échappent à l'interdiction.

-----------------------------------------------

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR