STX France : négociations toujours en cours pour finaliser l'accord avec l'État

  • A
  • A
STX France : négociations toujours en cours pour finaliser l'accord avec l'État
Le repreneur italien devra rester minoritaire au capitale de STX France pendant au moins huit ans@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Le montant du rachat s'élève à 79,5 millions d'euros selon le groupe italien Fincantieri qui se porte acquéreur de 66,6% des chantiers navals.

Le groupe italien Fincantieri a annoncé vendredi avoir signé un accord pour le rachat de 66,66% de STX France à son actionnaire actuel STX Europe AS, en précisant que les négociations pour l'accord définitif avec l'État français étaient encore en cours.

Un achat à 79,5 millions d'euros. Le montant pour le rachat de 66,6% à STX Europe AS s'élève à 79,5 millions d'euros, a indiqué le groupe dans un communiqué. Fincantieri précise qu'il "continue à négocier avec l'État français pour la finalisation de l'accord des actionnaires pour STX France, conformément à l'accord de principe ("heads of terms") signé le 12 avril".

Actionnaire minoritaire pendant huit ans. Selon cet accord de principe, le constructeur italien va reprendre 48% du capital des chantiers de Saint-Nazaire, mais il devra rester minoritaire pendant au moins huit ans et sera accompagné d'un investisseur italien indépendant, la Fundazione CR (Cassa di Risparmio) Trieste. Côté français, l'État, qui détient un tiers du capital de STX France, conservera un droit de veto et le constructeur militaire public français DCNS va entrer à hauteur de 12%.

STX, une filiale florissante. Fincantieri, constructeur naval basé à Trieste et qui emploie 19.200 personnes dans le monde, était le seul candidat à avoir déposé une offre pour reprendre STX France, filiale florissante du groupe sud-coréen en difficulté STX Offshore and Shipbuilding.