STX France : des entreprises locales reçues mardi par Bruno Le Maire

  • A
  • A
STX France : des entreprises locales reçues mardi par Bruno Le Maire
@ STEPHANE MAHE / POOL / AFP
Partagez sur :

Une "vingtaine" d'entreprises locales, dont des sous-traitants de STX France, se sont déclarées candidates.

Le président (LR) de la région Pays de la Loire, Bruno Retailleau, et une délégation d'entreprises locales candidates à l'entrée au capital des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire, seront reçus mardi par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, a annoncé samedi la région. 

"Etudier les conditions de la participation des entreprises régionales au tour de table de STX". "J'ai demandé et obtenu d'être reçu par Bruno Le Maire avec les représentants du pool d'entreprises ligériennes candidates à l'entrée au capital de STX", a informé Bruno Retailleau dans un communiqué. La réunion se tiendra "mardi matin" à Bercy. Elle "doit permettre d'étudier les conditions de la participation des entreprises régionales au tour de table de STX", dit M. Retailleau. Le gouvernement a décidé jeudi de nationaliser temporairement les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), après l'échec des discussions avec le constructeur italien Fincantieri.

Le chantier naval de Saint-Nazaire emploie 2.600 salariés. Une "vingtaine" d'entreprises locales, dont des sous-traitants de STX France, se sont déclarées candidates, a rappelé le président de la région des Pays de la Loire. Il souhaite également que les salariés des chantiers navals entrent dans le capital. "Comme je le dis depuis le début, la présence d'entreprises locales apportera une garantie sérieuse que nos emplois et nos intérêts locaux seront défendus et préservés", souligne-t-il dans son communiqué. Le chantier naval de Saint-Nazaire emploie 2.600 salariés et fait travailler environ 5.000 employés d'entreprises sous-traitantes.