Sting se fait le porte-voix des Indiens de l'Amazone

  • A
  • A
Sting se fait le porte-voix des Indiens de l'Amazone
Partagez sur :

La star a invité le gouvernement brésilien à consulter les tribus locales avant de construire un barrage dans la forêt amazonienne.

Sting aux côtés des Indiens de l'Amazone. Alors que la construction d'un barrage hydroélectrique au coeur de la forêt amazonienne est imminent, le chanteur britannique a appelé dimanche le gouvernement brésilien à consulter les tribus indiennes locales.

"Je suis sûr que ce barrage a de bonnes raisons d'être sur le plan économique, exactement comme, dans l'autre sens, il y a de bonnes raisons environnementales pour dire que c'est une mauvaise idée", a-t-il fait valoir devant la presse, en compagnie de Raoni Txucarramae, chef de la tribu des Kayapos.

"Je suis un étranger, mais, l'important pour moi, c'est que tous les Brésiliens soient entendus", a poursuivi la star, qui devait se produire dans la soirée à Sao Paulo, à l'occasion d'un concert pour la sauvegarde de l'environnement.

Le projet de Belo Monte, sur le cours du Xingu, dans le nord du Brésil, suscite une vive hostilité parmi les défenseurs de l'environnement, qui craignent de graves conséquences dans le bassin de l'Amazone. Le gouvernement en a toutefois fait une priorité pour anticiper l'accroissement de la demande d'électricité attendu dans les années qui viennent. Sting a créé en 1989 la Rainforest Foundation, vouée à la protection des forêts primaires, après sa rencontre avec les Kayapos.