SoLocal va supprimer 1.000 postes sur près de 4.500

  • A
  • A
SoLocal va supprimer 1.000 postes sur près de 4.500
PagesJaunes était devenu SoLocal à l'hiver 2013.@ Capture pagesjaunes.fr
Partagez sur :

Ces suppressions de postes se feraient dans un premier temps via des départs volontaires puis, si nécessaire, par des départs contraints, a déclaré mardi le directeur général de SoLocal.

Le groupe SoLocal, héritier des annuaires téléphoniques PagesJaunes, va supprimer 1.000 postes, sur près de 4.500, sur la période 2018-2019, dont 800 dès cette année, a annoncé mardi le groupe dans un communiqué. Ces suppressions de postes se feraient dans un premier temps via des départs volontaires puis, si nécessaire, par des départs contraints, a déclaré Eric Boustolier, directeur général de SoLocal lors d'une rencontre avec des journalistes.

La "survie de l'entreprise" en jeu. Le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) s’inscrit dans un plan conçu par la nouvelle direction du groupe visant à renouer avec la croissance du chiffre d’affaires en 2019 après une année 2018 de transition. "Si on ne fait pas cela dans l’urgence, c’est la survie de l’entreprise qui est en jeu", a expliqué Eric Boustouller, un ancien haut-responsable européen de Microsoft. Il a martelé sa confiance dans la capacité de l’entreprise à devenir un champion français du numérique au terme de son redressement.

Suspension de la cotation en Bourse. Le groupe avait annoncé lundi soir avoir demandé la suspension de la cotation de son titre en Bourse jusqu'à jeudi dans l'attente de la publication d'un communiqué. Le groupe, qui doit présenter ses résultats mercredi avant une journée investisseurs jeudi, a revu une nouvelle fois à la baisse début novembre ses prévisions pour 2017. La société a changé de direction en septembre dernier pour tenter de se relancer au terme d'une restructuration financière et d'un long conflit avec une partie de ses actionnaires.