Société générale : "un plan drastique, scandaleux et profondément choquant"

  • A
  • A
Société générale : "un plan drastique, scandaleux et profondément choquant"
@ AFP
Partagez sur :

L'annonce de fermeture de 20% des agences de la Société générale choque les représentants syndicaux. "Rien ne justifie ces fermetures"

400 agences sont concernées. D'ici 2020, la Société générale envisage de fermer 20% de son réseau d'agence, révèle mardi Les Echos. Une information confirmée de sources syndicales mais qu'a refusé de commenter la banque, indiquant qu'elle "communiquerait sur son dispositif d'agences à l'horizon 2020 d'ici la fin de l'année".

"Rien ne justifie ces fermetures". L'ensemble des "caisses espèces" sont vouées à disparaître dans les cinq ans, a précisé Sébastien Busiris, de la fédération FO-banques, qui dénonce "un plan drastique, scandaleux et profondément choquant car rien ne justifie ces fermetures d'agences". Selon lui, l'annonce a été faite aux représentants du personnel en fin de semaine dernière par le patron des activités banque de détail en France, Laurent Goutard, lors d'une présentation du "plan 2015-2020". Elle s'ajoute aux 420 suppressions de postes d'ici à 2017 déjà annoncées.

Combien de postes concernés ? Aucun détail n'a été donné mais, selon FO, plusieurs milliers de postes sont concernés. Le projet, susceptible d'évoluer, sera présenté en décembre aux représentants du personnel, précise une autre source syndicale. La direction mise sur le non-remplacement de 3.000 départs en retraite durant la période pour réaliser cette restructuration, précise FO, qui redoute dès à présent des mobilités forcées car "les salariés partant en retraite ne seront pas spécialement dans les agences concernées" par le plan, souligne Sébastien Busiris.