SNCF : des Prem’s pour tous le 1er janvier

  • A
  • A
SNCF : des Prem’s pour tous le 1er janvier
@ MAXPPP
Partagez sur :

La SNCF propose l’ensemble de ses billets encore disponibles pour le 1er janvier au prix minimum. Mode d’emploi.

Le prix du TGV ne cesse d’augmenter au grand damne des usagers. Face à la fronde, Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, a annoncé dimanche, au micro d’Europe 1 lors du Grand Rendez-vous, une promotion exceptionnelle : la totalité des billets pour les TGV circulant le 1er janvier va être vendue au prix le plus bas. Une bonne nouvelle… pour ceux qui pourront en profiter.

Des billets déjà en vente. Le site voyages-sncf.com a commencé sa grande braderie. Depuis lundi la quasi-totalité des trains du 1er janvier sont en tarif orange, celui le plus bas. Pourtant, certains horaires ne sont toujours pas disponibles au tarif promotionnel. Et pour les plus organisés qui auraient déjà pris leur billet pour ce jour-là, "ils seront remboursés ou ils toucheront une compensation, s'il y a un écart entre le prix qu'ils ont payé et le tarif Prem's", promet Guillaume Pepy.

Un remboursement soumis à condition. L’annonce du patron de la SNCF est alléchante. Mais entre les lignes, bien moins avantageuse qu’il n’y paraît. La solution pour profiter du tarif Prem’s alors qu’on a déjà son billet est d’en acheter un second et de se faire rembourser le premier, aux conditions normales. Mais ceux qui avaient acheté un billet non échangeable, non remboursable, verront l’offre de la rentrée 2014 leur passer sous le nez.

Des billets disponibles partout. Les tarifs Prem’s ne sont pas réservés qu’aux internautes. Ils sont également vendus par téléphone, en gare et en boutique. Le nombre de places disponibles n’a pas été communiqué. Mais il y en aurait beaucoup, assure la direction. Et pour cause : le 1er janvier n’est pas une journée d’affluence dans les trains.

Une offre cohérente avec la politique de la SNCF. Cette offre correspond à une volonté du président de la SNCF de "multiplier les prix bas car la crise est dure". L’objectif est de "doubler en cinq ans" les billets de trains à petits prix. 

sur le même sujet

INFO - La SNCF teste des drones pour surveiller ses lignes

DECRYPTAGE - La fin de l'âge d'or pour le TGV

SECURITE - Comment la SNCF veut éviter d'autres Brétigny