Selon Boeing, l'aérien va créer beaucoup, beaucoup d'emplois

  • A
  • A
Selon Boeing, l'aérien va créer beaucoup, beaucoup d'emplois
Au total, 533.000 pilotes seront nécessaires entre 2014 et 2033 contre 498.000 lors de la précédente estimation du constructeur américain publiée l'an passé pour la période 2013-2032 (+7%).@ MAXPPP
Partagez sur :

BONNE NOUVELLE ? - Le constructeur américain prévoit par exemple que 533.000 pilotes devront être recrutés en 20 ans.

Le secteur aérien devrait être riche en emplois dans les prochaines années, en tout cas selon Boeing. Le constructeur aérien américain prévoit une nouvelle augmentation de la demande mondiale en pilotes de lignes, pour accompagner les livraisons de nouveaux avions prévues sur les vingt prochaines années. Au total, 533.000 pilotes seront nécessaires entre 2014 et 2033, contre 498.000 lors de la précédente estimation publiée l'an passé. Boeing table également sur un besoin de 584.000 nouveaux techniciens de maintenance au sein des compagnies aériennes contre 556.000 estimés auparavant.

>> LIRE AUSSI - Pilotes de ligne : comment sont-ils formés ?

L'Europe aura besoin de 94.000 pilotes. L'Asie-Pacifique, où le transport aérien est en plein essor et où les compagnies multiplient les commandes d'avions, est la région dans le monde qui aura le plus besoin de recruter des pilotes et techniciens (respectivement 216.000 et 224.000). Toujours sur la période 2014-2033, Boeing estime que l'Europe aura besoin quant à elle de 94.000 pilotes et 102.000 techniciens, l'Amérique du Nord 88.000 pilotes et 109.000 techniciens, l'Amérique Latine 45.000 pilotes et 44.000 techniciens, le Moyen-Orient 55.000 pilotes et 62.000 techniciens, l'Afrique 17.000 pilotes et 19.000 techniciens, la Russie et la communauté des Etats indépendants 18.000 pilotes et 24.000 techniciens.

Un défi mondial. Recruter ces pilotes "est un problème mondial qui ne peut être solutionné que par l'ensemble des acteurs concernés : compagnies aériennes, fabricants d'équipements de formation, organismes de formation, autorités internationales et écoles à travers le monde", a commenté Sherry Carbary, vice-présidente de Boeing Flight services. Pour Bernard Chabbert le consultant aéronautique d'Europe 1, "face au doublement du transport aérien mondial qui va se produire d’ici 20 ans, pour faire voler tous ces avions et transporter tous ces passagers, il y aura besoin de former des professionnels, et les former rapidement et à un bon niveau. Le problème, c’est que si on veut conserver la sécurité des vols, il faut faire des études, il faut apprendre et s’entraîner."

Boeing ne précise pas si ce nombre comprend la part de pilotes destinés à remplacer les départs en retraite. Il est difficile de connaître le nombre exact de pilotes actuellement en exercice dans le monde. A titre indicatif, la fédération internationale regroupant les associations de pilotes de lignes dans le monde (IFALPA, The International Federation of Air Line Pilot's Associations, basée au Canada) indique qu'elle représente plus de 100.000 pilotes d'une centaine de pays dans le monde.