Déficit de la Sécu : c'est un peu mieux, mais ...

  • A
  • A
Déficit de la Sécu : c'est un peu mieux, mais ...
@ PHILIPPE HUGUEN/AFP
Partagez sur :

BUDGET - Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 13 milliards d'euros en 2015, soit 400 millions d'euros de mieux que prévu.

Les comptes de la Sécurité sociale s'améliorent un peu plus que prévu mais ceux de l'Assurance maladie continuent de se détériorer : tel est le constat établi par le rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), présenté lundi. Un tableau plus que mitigé car l'Assurance maladie pèse très lourd dans les comptes du régime général, tandis que les deux branches où les comptes s'améliorent - Famille et Retraite - représentent une part bien moindre.

Sécurité sociale : 13 milliards de déficit. Toutes branches confondues, le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire en 2015 pour atteindre 13 milliards d'euros, un chiffre en amélioration de 400 millions par rapport au budget prévisionnel. Mais la situation budgétaire ne s'améliore pas partout : la Commission souligne que "l'amélioration du solde du régime général résulte d'évolutions contrastées selon les branches".

Assurance maladie : un dérapage de 600 millions. Les auteurs du rapport ont fait leurs comptes : les dépenses augmentent plus vite (+3,2%) que les recettes (+3,0%). Résultat, le déficit de la branche maladie devrait se creuser de 600 millions d'euros supplémentaires pour atteindre 7,2 milliards en 2015.

Deux autres branches devraient également continuer à voir leurs comptes déraper : le Fonds solidarité vieillesse (FSV), dont le déficit devrait atteindre 3,6 milliards d'euros ( en hausse de 700 millions), et la branche AT-MP (accident du travail), qui reste excédentaire mais dont les réserves diminuent.

A l'inverse, deux branches font mieux que prévu : la branche retraite du régime général devrait voir son déficit passer de 1,2 milliard à 0,8 milliards, tandis que la branche famille devrait être dans le rouge à hauteur de 2 milliards, alors que le gouvernement tablait sur un déficit de 2,3 milliards.