Scandale Volkswagen : Royal lance une enquête "approfondie"

  • A
  • A
Scandale Volkswagen : Royal lance une enquête "approfondie"
@ AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Ecologie a annoncé mardi qu'elle allait lancer une enquête approfondie sur l'affaire de trucage des mesures d'émissions de gaz polluants. 

Après les Etats-Unis et l'Italie, au tour de la France. Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a annoncé mardi qu'elle allait lancer une enquête "approfondie" sur les pratiques du groupe allemand Volkswagen. Le constructeur automobile a reconnu avoir trafiqué des logiciels pour limiter les émissions de gaz polluants de ses véhicules lors des contrôles et mettre en avant leurs qualités environnementales. 482.000 voitures sont concernées aux Etats-Unis, d'où est partie l'affaire, et 11 millions d'autres sont dans le même cas dans le reste du monde. Un chiffre alarmant qui a donc convaincu Ségolène Royal d'agir.

Royal demande aux autres constructeurs s'il n'y a pas eu de telles pratiques.Dans un communiqué, la ministre de l'Ecologie précise avoir demandé des "propositions d'actions" aux instances françaises compétentes - l'Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle (UTAC), service désigné par l'État français auprès de la Commission européenne pour réaliser les essais d'homologation. "J'ai également demandé aux constructeurs nationaux de s'assurer que de tels agissements n'ont pas eu cours en France", ajoute Ségolène Royal.