Sapin : les chiffres du chômage en septembre "ne seront pas bons"

  • A
  • A
Sapin : les chiffres du chômage en septembre "ne seront pas bons"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - "Le bug du mois d’août donnera un effet faussement négatif", a prévenu le ministre.

INTERVIEW E1 - Les chiffres du chômage en septembre, qui doivent être dévoilés jeudi à 18h, "ne seront pas bons", a reconnu Michel Sapin, le ministre du Travail, invité d'Europe 1 mercredi. "Le bug du mois d’août qui a donné un effet faussement positif donnera cette fois-ci un effet faussement négatif", a-t-il assuré. Fin septembre, le gouvernement avait annoncé une baisse de 50.000 chômeurs, du jamais vu, mais elle n'a été que moitié moins importante en réalité. En cause : une panne chez SFR.

Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur les plans sociaux qui secouent le pays et notamment la Bretagne, Michel Sapin s'est montré rassurant. "Il ne faut pas confondre les drames locaux et la montée du chômage, explique le ministre. Et d'insister : "la tendance est au ralentissement du chômage".

Michel Sapin est aussi revenu, au micro d'Europe 1, sur les contrats de générations dont le nombre signé est bien inférieur aux prévisions. "Non, ce n'est pas un échec", a martelé le ministre du Travail. "Ça marche extrêmement bien dans les petites entreprises. Mais il y a une forme d'impatience, c’est le début de cette mesure, il faut attendre pour qu’elle porte pleinement ses fruits". Le ministre du Travail a reconnu un problème dans les entreprises de 50 à 300 salariés. "Il doit y avoir des négociations entre les patrons et les syndicats, mais elles n'ont pas été suffisantes. Or, dans ces entreprises, il y a d'importantes capacités à créer des emplois", a-t-il assuré.