Sapin : "l'Etat donnera son agrément" a l'accord sur l'Unédic

  • A
  • A
Sapin : "l'Etat donnera son agrément" a l'accord sur l'Unédic
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le ministre des Finances a défendu l'accord conclu par les partenaires sociaux sur l'assurance chômage, mais ne ferme pas la porte à des aides potentielles aux intermittents.

La grogne des intermittents soulève des inquiétudes quand à l'agrément par le gouvernement de l'accord trouvés entre les partenaires sociaux sur l'Unédic."Le gouvernement donnera son agrément à l'ensemble de l'accord", a balayé Michel Sapin au micro d'Europe 1. Le ministre des Finances a tenu à rappeler que l'accord trouvé concerne l'ensemble des chômeurs indemnisés et qu'il apporte des avancées à l'indemnisation des chômeurs. Il souligne également que les négociations sur l'assurance chômage ne dépendent pas de l'Etat, mais des partenaires sociaux."Il y a notamment la possibilité de recharger ses droits de chômage", souligne le ministre qui ajoute que ce texte a une portée incitative sur la reprise d'un emploi pour les personnes au chômage.



Michel Sapin : "On parle des chômeurs de France...par Europe1fr

"Il y a toutefois un problème spécifique qui est celui du financement de l'indemnisation des intermittents qui sont par définition dans des situations précaires", précise Michel Sapin. Le ministre tient à défendre la culture qui est selon lui "un secteur économique absolument fondamental", qui est victime d'abus, notamment dans l'audiovisuel. Michel Sapin appelle "ceux qui financent la culture", l'Etat, les collectivités locales, etc. "se retrouvent ensemble", afin de trouver une solution au problème de l'indemnisation des intermittents. Le ministre des Finances a laissé la porte ouverte à de potentielles aides spécifiques pour ces derniers et rappelle qu'"un médiateur a été nommé".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

PRESSION - Mailly ne renégociera pas un accord sur l’assurance chômage

INDEMNISATION - Ce que l’accord sur l’assurance chômage va changer 

EPARGNE - Livret A : "conserver le pouvoir d'achat"

MONEY - Comment la BCE veut relancer l’économie (réelle)