Sanofi : un plan moins rude que prévu ?

  • A
  • A
Sanofi : un plan moins rude que prévu ?
Le groupe pharmaceutique français Sanofi veut supprimer "environ 900 postes" en France "à l'horizon 2015", a indiqué mardi la direction dans un communiqué.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le groupe veut supprimer 900 postes en France. Les syndicats en redoutaient 2.500.

Sanofi vise la réduction d'environ 900 postes en France, à l'horizon 2015, notamment dans la recherche, a indiqué mardi la direction dans un communiqué de la direction. Le groupe pharmaceutique français  lance en effet un vaste "projet d'évolution de ses activités."

"Aucune délocalisation n'est prévue"

Sanofi précise toutefois qu'il "entend mener ces évolutions essentiellement au travers de mesures de volontariat". "Cet accompagnement consisterait en des aménagements de fin de carrière, des propositions de mobilité et de repositionnement en France", assure le groupe."Aucune délocalisation de site et aucune modification du nombre de sites industriels en France n'est prévue", a également souligné le laboratoire.

Sanofi siège

© MaxPPP

Le géant pharmaceutique compte présenter "dans les prochains jours" aux partenaires sociaux un projet comprenant "trois axes": une "nouvelle dynamique" pour la recherche, l'amélioration de la "performance économique" des unités industrielles de Sanofi Pasteur et la simplification des fonctions support. Sur l'activité recherche, Sanofi a précisé que les champs d'activité des sites de recherche et de développement en France évolueraient "au cours des 3 prochaines années".

"Ils ont suivi les recommandations du gouvernement"

La direction du groupe a convoqué des comités centraux d'entreprises (CCE) mardi matin sur les différents sites du groupe. Les représentants du personnel ont annoncé leur intention de ne pas y assister, faute d'avoir obtenu en amont les documents précis sur le plan de restructuration envisagé.

Une manifestation des employés

© MaxPPP

Les syndicats avaient estimé, à l'origine, que près de 2.500 postes pourraient disparaître en France, où Sanofi emploie environ 28.000 personnes sur 49 sites. Une baisse de 2.500 à 900 qui semble faire la satisfaction du gouvernement. "Je note qu'ils ont suivi les recommandations du gouvernement en réduisant l'ampleur des suppressions de postes qu'il envisage", s'est en effet réjoui le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, lors d'un point presse.

>> LIRE AUSSI : Sanofi, "on ne parle jamais de nous"