Saint-Gobain PAM veut supprimer 400 postes en évitant des licenciements

  • A
  • A
Saint-Gobain PAM veut supprimer 400 postes en évitant des licenciements
(Photo d'illustration.) @ AFP
Partagez sur :

Ces suppressions de postes passeraient essentiellement par le biais de départs naturels et en retraite.

Saint-Gobain Pont-à-Mousson (PAM), activité en difficulté du groupe Saint-Gobain spécialisée dans les systèmes de canalisation, compte supprimer 400 postes en France d'ici quatre ans. L'entreprise ne compte cependant pas recourir à des licenciements, a déclaré mercredi une porte-parole de la société.

Un projet présenté mercredi lors d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire prévoit "400 postes de travail supprimés" d'ici "fin 2020 ou début 2021", essentiellement par le biais de départs naturels et en retraite, ce qui devrait permettre d'éviter de recourir à un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), a déclaré cette porte-parole.

Un contexte géopolitique "difficile". Saint-Gobain PAM emploie environ 2.200 salariés en France à l'heure actuelle. La division compte cinq sites de production dans le pays, dont quatre en Meurthe-et-Moselle et un en Haute-Marne. L'activité subit de "lourdes pertes d'exploitation depuis deux ans", a indiqué la porte-parole.

Une situation due à la crise budgétaire des collectivités en Europe, qui pèse sur leurs investissements dans des équipements urbains, un contexte géopolitique "difficile" sur ses marchés au Moyen-Orient et une intensification de la concurrence venue d'Inde et de Chine.