Revoilà la réforme des régimes spéciaux

  • A
  • A
Revoilà la réforme des régimes spéciaux
@ MaxPPP
Partagez sur :

Hollande va ouvrir l'épineux dossier des retraites et compte "réduire les inégalités entre régimes".

"Est-ce que je peux laisser 20 milliards d'euros de déficit en 2020 ?" Voilà comment François Hollande a justifié jeudi après-midi la réouverture du dossier des retraites. Soucieux de réduire le déficit de la branche retraite, le président de la République ne compte pas pour autant brader l'un des piliers de son quinquennat : la justice. Un principe qu'il compte aussi appliquer aux retraites avec le souci de réduire "les inégalités entre régimes". Avec notamment les régimes spéciaux en ligne de mire.

>> Lire aussi : Le régime français équitable ?

Les régimes spéciaux visés. Tous les spécialistes des retraites le disent : s'il y a un endroit où l'on peut encore gratter assez fortement pour faire des économies, c'est bien du côté des régimes spéciaux. Désireux de ne pas mettre de l'huile sur le feu, le président ne compte pas attaquer frontalement les salariés de la SNCF, la RATP, EDF, GDF ou encore la Banque de France qui bénéficient de régimes de retraite spécifique. "Laissons la convergence entre régimes spéciaux et régime général se faire à son rythme", confiait jeudi l'un des conseillers de François Hollande à Europe 1. Le président évoque plutôt des éléments périphériques, comme les avantages familiaux ou le fonctionnement des pensions de réversion. Des efforts seront également demandés aux retraités de ces entreprises, via par exemple une désindexation de la pension calquée sur celle des salariés du privé.

L'inévitable allongement de la durée de cotisation. François Hollande l'assure, "nous devrons rétablir durablement les régimes par répartition, en tenant compte de notre démographie". "Dès lors que l'on vit plus longtemps, parfois beaucoup plus longtemps, on devra travailler aussi un peu plus longtemps", a-t-il reconnu, estimant que la France pouvait garder son modèle social, mais à condition de le "rénover, le rendre plus juste".

>> Lire aussi : Le niveau de vie réel des retraités

Des pistes avant la fin de l'année. Enfin, le président s'est dit ouvert "au dialogue" et "à la concertation" qui "s'ouvrira dès la conférence sociale du mois de juin et se poursuivra jusqu'à la fin de l'été". Durant le printemps, la commission présidée par Yannick Moreau doit proposer des pistes pour réformer les retraites avant la fin de l'année. Après quoi se tiendra une deuxième conférence sociale à Paris les 20 et 21 juin avec les partenaires sociaux.

>> Lire aussi : Une réforme dès 2013