Retraite à 60 ans : le décret en vigueur

  • A
  • A
Retraite à 60 ans : le décret en vigueur
Le décret instaurant la retraite à 60 ans est entré en vigueur le 1re novembre. Et il concerne déjà 28.000 personnes selon le gouvernement.@ MAXPPP
Partagez sur :

3' CHRONO - Il s'applique déjà à 28.000 personnes. Sous quels critères? Qui finance? Décryptage.

C'est officiel : ceux qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans  vont pouvoir prendre leur retraite à 60 ans. Le décret est entré en vigueur le 1er novembre. Et il concerne déjà 28.000 personnes selon le gouvernement. "Elles ont d'ores et déjà reçu un avis favorable leur permettant de partir en retraite dès 60 ans. C'est une mesure de justice dont je souhaitais la mise en œuvre dans des délais rapides ", s'est félicitée la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, lors d'une visite dans une antenne de la Cnav (Caisse nationale d'assurance vieillesse) d'Ile-de-France.

>>> Qui est concerné? Combien ça coûte? Qui va financer? Europe1.fr vous décortique le décret en trois minutes chrono.

• Combien de personnes sont concernées ? La ministre parle de 28.000 personnes dans l'immédiat. La majeure partie devrait partir en novembre, décembre, janvier ou février, selon la Cnav, qui précise que pour le seul régime général (salariés du privé), 18.000 devraient partir avant la fin de l'année. En 2013, 110.000 personnes devraient bénéficier du dispositif au total, d'après Marisol Touraine.

Touraine bandeau

© MaxPPP

• Qui est concerné ? Cette mesure va autoriser les personnes ayant commencé à travailler à 18 ou 19 ans et ayant cotisé pendant au moins 41 ans à faire valoir leurs droits à la retraite dès 60 ans, sans attendre l'âge légal, progressivement repoussé à 62 ans par la réforme Sarkozy. Le calendrier précis dépend de la date de naissance. Ainsi, ceux nés en novembre 1952 pourront partir dès novembre 2012.

>> Pour le calendrier précis, cliquez ici

En outre, les mères de famille vont disposer de deux trimestres supplémentaires considérés comme "cotisés" si elles ont eu trois enfants et plus au cours de leur carrière.

• Et les chômeurs ? Il sera possible de cotiser deux trimestres au titre du chômage. Cette extension devrait surtout bénéficier aux seniors chômeurs de longue durée auxquels il manque un ou deux trimestres pour partir en retraite anticipée.

Bulletin paie bandeau

© MaxPPP

• Quelles sont les périodes non prises en compte ? Les périodes de longues maladies et les trimestres accordés aux mères au titre de la majoration de durée d'assurance pour enfant ne sont pas considérées comme des périodes cotisées.

• Combien coûtera la réforme ? Elle coûtera 1,1 milliard d'euros en 2013 et 3 milliards d'euros en année pleine. Elle sera financée par une hausse des cotisations vieillesse de 0,5 point, à moitié à charge des employeurs et à moitié à charge des salariés.

"La mesure sera entièrement financée", a insisté Marisol Touraine mercredi. Mieux, l'augmentation de cotisation devrait même dégager un peu de bénéfice. "Le gouvernement a prévu une augmentation des cotisations vieillesse qui se révèle supérieure à la dépense nouvelle, dont acte", avait déclaré le président de la Cnav, Gérard Rivière, fin juin dernier. La Cnav devrait ainsi tirer un bénéfice d'environ 600 millions d'euros.

>> LIRE AUSSI : la retraite à 60 ans n'est pas si couteuse

16.10.Bandeau.Syndicat.Medef.Thibault.CGT.Parisot.Reuters.460.100

© REUTERS

• "Néfaste" ou à "l'eau tiède" ? Les partenaires sociaux sont partagés sur la mesure. Côté patronat, la mesure est tout sauf satisfaisante : "la réforme ne va pas dans le bon sens et pourrait être néfaste pour l'économie, à partir du moment où on la finance par la hausse des prélèvements", avait déploré Laurence Parisot, présidente du Medef, en juin. Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière, avait lui estimé sur Europe 1 que ce décret "allait dans le bon sens" mais que c'était "un décret à l'eau tiède" qui n'allait pas assez loin.

>> LIRE AUSSI : ce qu'en pensent les syndicats