Retour sur cette crise qui a ébranlé le monde

  • A
  • A
Retour sur cette crise qui a ébranlé le monde
Partagez sur :

La chute de Lehman Brothers, il y a un an, entraînait l’effondrement des bourses et la fin d'un système bancaire.

De la faillite de Lehman Brothers à l'effondrement de l'économie mondiale. Retour sur les dates clefs de la fin d'un système bancaire.

> 15 septembre 2008 : l'impensable faillite de Lehman Brothers

Les trois dirigeants de la banque d’investissement américaine annoncent la faillite de leur banque. Aucun établissement financier n'est venu au secours de Lehman Brothers. Pour Wall Street, c'est impensable. Conséquence : elle s’écroule.

> 16 septembre : Lagarde se veut rassurante

"On a mis en place les mécanismes permettantaux marchés de ne pas être gravement désordonnés", a expliqué la ministre de l'économie au micro de Jean-Pierre Elkabbach tout en reconnaissant que "la crise financière et ses manifestations ne sont pas terminées". Même ton rassurant du côté de la Fédération bancaire française (FBF)... "Les banques françaises sont solides et assurent le financement de l'économie dans des conditions normales", assure alors la directrice générale Ariane Obolensky.

> 19 septembre : le plan Paulson

Le secrétaire au Trésor annonce jusqu’à 1 000 milliards de dollars pour racheter les "actifs toxiques" diffusés par la "titrisation". Merrill Lynch, une autre banque d’investissement est rachetée en catastrophe par Bank of America et AIG, le leader américain de l’assurance, a été nationalisé. Les organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac sont placés sous tutelle. Les Bourses mondiales pensent que le cauchemar est terminé.

> 21 septembre : la fin des banques d’investissement

La Réserve fédérale américaine (Fed) annonce que les deux dernières banques d’investissement du pays, Morgan Stanley et Goldman Sachs, renoncent à leur statut particulier. En échange d'une aide financière de la Fed, elles acceptent d'être sous son contrôle.

> 4 octobre : un sommet pour sauver les banques

Les quatre pays européens membres du G7 (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie) se retrouvent à l’Élysée et s’engagent à soutenir les banques. Il ne s’agit plus de rassurer les marchés : "Ils n’existent plus en ce moment", estime un collaborateur du chef de l'Etat.

> 10 octobre : le plongeon historique de la bourse de Paris

Elle ferme sur une baisse de 7,73 %. Le week-end, les politiques s’emploient à présenter un front uni : à Washington où sont réunis les ministres des finances du G7 ; à Paris, où se retrouvent les dirigeants de la zone euro.

> 27 novembre : le chômage s'envole en France

Il passe la barre des deux millions de chômeurs. Les gouvernements s’attellent à des plans de relance, avec des primes à la casse pour relancer l’automobile et des grands travaux pour relancer le bâtiment.

> 12 décembre : "le scandale Madoff"

L’arrestation d’un courtier américain, Bernard Madoff, fait de nouveau trembler la planète financière. L'ancien président du marché boursier Nasdaq sera condamné en juin à cent cinquante ans de prison pour une escroquerie estimée à 35 milliards d’euros.

> 15 mai 2009 : "la reprise attendue pour 2010"

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, annonce que la reprise aura lieu au premier semestre 2010.

> 1er juin : le sauvetage de General Motors

Barack Obama soutient que la faillite de GM "aurait causé des dégâts énormes, au-delà de l’industrie automobile". L'Etat américain reprend 60% de l'entreprise.

> 25 septembre : le G20 de Pittsburgh

Les problématiques du sommet sont issues de la faillite de Lehman : régulation financière, cadre réglementaire, rémunération des opérateurs de marchés, gouvernance, lutte contre les paradis fiscaux, stratégies de sortie de crise.