Retour à la normale prévu chez British Airways après une panne géante

  • A
  • A
Retour à la normale prévu chez British Airways après une panne géante
Le coût de cette panne informatique pourrait atteindre les 115 millions d'euros pour British Airways.@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

Le week-end ayant été marqué par des annulations de vols et des retards, British Airways espère un retour à la normale pour aujourd'hui.

Après trois jours de retards et d'annulations, British Airways a prévu un retour à la normale mardi sur ses vols au départ de l'aéroport de Heathrow, le plus important d'Europe, mais de nombreux bagages restaient en souffrance.

Une panne informatique de trois jours. La compagnie, touchée par une panne informatique géante lors du week-end de trois jours, a affirmé qu'elle allait maintenir la "totalité du programme" de ses vols prévus mardi à Heathrow et à Gatwick, l'autre grand aéroport londonien.

"Notre système informatique est pleinement fonctionnel et nous allons opérer la totalité du programme à Heathrow et Gatwick", a indiqué British Airways dans un communiqué. 

Toujours des bagages à acheminer. Mais "il reste du travail" pour faire parvenir tous les bagages manquants aux passagers, a reconnu la compagnie britannique. "Même si nous avons déjà acheminé de nombreux bagages aux différents aéroports, un nombre important de passagers attendent toujours de récupérer les leurs. Nous sommes profondément désolés pour la frustration causée à ce moment très chargé de l'année avec des départ en vacances", a souligné BA, alors que lundi était férié au Royaume-Uni.

Lundi, dix-sept vols vers des destinations européennes avaient encore dû être annulés. Le week-end avait été particulièrement chaotique avec des dizaines de milliers de passagers victimes de centaines d'annulations de vols s'entassant dans les halls des aéroports londoniens à la recherche d'informations.

Le DG de British Airways n'a pas l'intention de démissionner. British Airways était également accusée mardi de facturer jusqu'à 62 pence par minute les appels vers une ligne téléphonique d'assistance. Le directeur général Alex Cruz a déclaré lundi qu'il n'avait pas l'intention de démissionner et que la panne géante n'avait rien à voir avec une réduction des coûts.

Le syndicat GMB a pour sa part estimé que le problème aurait pu être évité si BA n'avait pas taillé dans les effectifs des informaticiens au Royaume-Uni et délocalisé des emplois en Inde.

Un coût estimé de 115 millions d'euros. La panne informatique, survenue en plein week-end prolongé, pourrait coûter, selon certaines études, jusqu'à 100 millions de livres (115 millions d'euros).

BA a annoncé qu'elle traitait les demandes de remboursement de ses clients qui n'ont pu voyager.