Restauration : la SNCF tente de trouver une réponse à la grève

  • A
  • A
Restauration : la SNCF tente de trouver une réponse à la grève
Partagez sur :

La direction de la SNCF a rencontré vendredi le médiateur nommé la semaine dernière par la justice dans le conflit opposant depuis le 11 mai les syndicats et la direction de la société Cremonini, en charge de la restauration à bord des TGV.

Le président de la SNCF Guillaume Pepy et la directrice générale déléguée de SNCF-Voyages Mireille Faugère, ont rencontré vendredi le médiateur Alain Gouteraux, nommé par le tribunal de Grande Instance de Paris pour tenter de trouver une issue au conflit salarial qui oppose la direction de la société de restauration Cremonini et les syndicats.

L'intersyndicale CFDT-Sud-Rail-FO-CGT reproche à l'entreprise ferroviaire d'avoir cédé le marché de la restauration embarquée à Cremonini depuis le 1er mars pour "une bouchée de pain", estimant que la nouvelle offre de produits est inadaptée et a pour conséquence une baisse des rémunérations des vendeurs. Ils demandent notamment une garantie de salaires pour 2009 et le maintien de l'organisation du travail.

La direction a notamment rappelé "le choix effectué en conséquence et approuvé en Conseil d'administration, du prestataire le mieux disant, dégagé à l'issue de l'appel d'offres". Elle a également souligné "l'importance qu'elle attache à la restauration ferroviaire, élément essentiel du service qu'elle entend offrir aux voyageurs".