Réseau Free : le compte n'y est pas ?

  • A
  • A
Réseau Free : le compte n'y est pas ?
Partagez sur :

Le quatrième opérateur ne couvre pas autant de territoire qu'il l'avait annoncé. Inquiétant ?

• L'INFO. Free parviendra-t-il  à couvrir 75% de la population d'ici 2015? Pour l'instant, une chose est sûre : il est en retard. Selon l'Agence nationale des fréquences, citée lundi par Les Echos, le quatrième opérateur mobile n'avait installé que 1.779 antennes au 1er janvier 2013, alors qu'il avait fixé l'objectif à 2.500.

L'explication. "Son retard s'explique par les blocages des municipalités (notamment Paris, qui n'a fait la paix avec les opérateurs qu'à la fin septembre) et des associations de riverains, ainsi que la lenteur des négociations avec les copropriétés", explique le journal économique. Free Mobile, qui vient de souffler sa première bougie, avait décidé lors de son lancement de mettre en place une large couverture des campagnes, dont les baux sont plus faciles à signer. Il rencontre aujourd'hui plus de difficulté dans les grandes villes.

15.05.Free.mobile.Niel.Reuters.930.620

© REUTERS

"Pas le moindre retard." Pour l'heure, Free Mobile n'a toutefois aucun retard sur ses engagements vis-à-vis de l'Etat. Outre l'objectif de 75% de couverture en 2015, l'opérateur devait couvrir 27 % de la population lors de son lancement, ce qu'il a tenu. "Il n'y a pas le moindre retard. Nous sommes confiants quant au respect de l'obligation de couverture de 2015", insiste ainsi Maxime Lombardini, directeur général du groupe, cité par Les Echos.

En attendant… Faute d'une couverture élargie du territoire, Free emprunte le réseau d'Orange. Ce qui ne se fait pas toujours sans mal. Ainsi, dans une enquête diffusée jeudi, sur France 2, on apprenait que les clients de Free Mobile disposent de moins de débit que ceux d'Orange lorsqu'ils sont connectés en itinérance, c'est-à-dire avec le réseau de l'opérateur historique. Une baisse de débit qui se ressentirait particulièrement sur les connexions 3G, selon l'UFC-Que Choisir. Selon Free, Orange pourrait "limiter sa bande" passante afin de protéger son réseau. Orange assure, de son côté, qu'il n'y a pas de bridage, mais que Free pourrait lui-même freiner son débit pour payer moins. En moins de trois ans, Free devrait dépenser un milliard d'euros en itinérance. Nul doute donc qu'abonnés comme actionnaires attendent une meilleure couverture avec impatience.