Reprise du dialogue chez Philips Dreux

  • A
  • A
Reprise du dialogue chez Philips Dreux
@ MaxPPP
Partagez sur :

L’entreprise confirme la fermeture du site et discute des conditions d’accompagnement des salariés.

Le dialogue reprend lentement dans l’usine Philips de Dreux, dans l’Eure-et-Loire. La procédure d'information et de consultation des représentants du personnel a repris mardi, alors que la direction a confirmé son souhait de fermer sa seule usine de téléviseurs en France.

"Le processus a repris, Philips ne revient pas sur sa décision de fermer l'usine, la direction nous a donné un certain nombre d'éléments comptables et nous avons mandaté un expert", a déclaré Jean-Amar Arrar, délégué central FO.

Renouer le dialogue

Mi-février, la direction de Philips France, considérant que l'information du personnel était allée à son terme, avait demandé aux 212 salariés de Dreux de ne plus se présenter à leur poste, même si les lettres de licenciement n'étaient pas parties.

Un procédé brutal qui avait poussé les syndicats à déposer un recours en référé. Le tribunal de grande instance de Chartres a ordonné la reprise immédiate de la production et la poursuite des discussions sur le plan social.

Un nouveau comité central d'entreprise devrait avoir lieu fin mars. La direction a rappelé mardi les mesures d'accompagnement prévues dans le cadre de ce plan social: "24 mois d'indemnités de licenciement, 12 mois de congés de reclassement et des formations adaptées".

Philips réitère sa volonté de fermer le site

Philips a annoncé en octobre 2009 qu’il allait fermer ce site produisant des téléviseurs à écran plat et dépendant de la branche Electronic Grand Public. La direction justifie son choix par des pertes importantes, de l'ordre de 410 millions d'euros en 2008.

"Philips est la seule marque restée aussi longtemps en Europe de l'Ouest à produire des téléviseurs", a déclaré un porte-parole de la firme, avant d’ajouter : "Nous avons orienté la production sur des écrans haut de gamme, mais même sur ces produits les marges se sont réduites ces dernières années".

Ce nouveau plan social intervient après la suppression par Philips EGP de 350 emplois en 2005 et de 279 en 2008 sur le bassin de Dreux.