Rémunération des dirigeants d'entreprises : "maintenant, il faut légiférer" selon Valls

  • A
  • A
Rémunération des dirigeants d'entreprises : "maintenant, il faut légiférer" selon Valls
@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

FERMETÉ - Le Premier ministre veut une loi sur la rémunération des dirigeants car le patronat n'a pas "respecté" ses engagements. 

Manuel Valls s'est montré ferme jeudi matin sur la rémunération des dirigeants d'entreprises. "Maintenant, il faut légiférer" car "force est de constater" que le patronat n'a pas "respecté" ses engagements, a déclaré le Premier ministre sur RTL.

Des votes contraignants. S'agissant du secteur privé, "nous avons fait le choix dans un premier temps de mettre les entreprises face à leurs responsabilités, en l'occurrence le patronat. Force est de constater que cela n'a pas été respecté. Donc maintenant, il faut légiférer", a déclaré sur RTL Manuel Valls. 

Le Premier ministre a dit approuver que les députés aient décidé mercredi en commission que les votes des assemblées générales d'actionnaires sur les rémunérations des dirigeants d'entreprises seraient contraignants. Des déclaration qui interviennent quelques semaines après les polémiques sur les salaires de patrons comme ceux de Renault et PSA Carlos Ghosn et Carlos Tavares.

"Le chemin à prendre". Manuel Valls a également jugé que l'appel lancé dans Libération par quarante personnalités, dont le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, pour limiter le salaires des patrons "montre bien le chemin qu'il faut prendre".