Redevance : l'exécutif envisage une petite hausse

  • A
  • A
Redevance : l'exécutif envisage une petite hausse
@ BERTRAND GUAY/AFP
Partagez sur :

Bercy exclut de taxer les tablettes et les smartphones. Mais une hausse de quelques euros est à l'étude. 

Attendez-vous à voir la redevance augmenter l’an prochain. Il y aura une augmentation mécanique, basée sur l’inflation. Et le gouvernement étudie également une petite hausse supplémentaire "de quelques euros". Selon nos informations, il s'agit de la piste la plus aboutie pour financer l'audiovisuel public, qui va faire face à une baisse de subventions de 120 millions d'euros en 2016.

De 125 à 136 euros en trois ans. Mais pour que cela passe politiquement, il ne faut avoir la main trop lourde, fait-on également savoir à Bercy. Michel Sapin, le ministre des Finances, renvoie aux propos de François Hollande lundi : "il ne faut pas en appeler à la redevance de manière exagérée". Pour rappel, la redevance TV est passée de 125 euros à 136 entre 2012 et 2015 (de 3 euros entre 2014 et 2015).

Smartphones et tablettes exclus. La piste d’élargir l’assiette de la redevance aux smartphones et aux tablettes a, elle,  bien été abandonnée. "Ce n’était pas lisible", explique-t-on à Bercy. Au moment où on  baisse les impôts pour certains catégories de ménages, il est compliqué de dire à de nouveaux foyers qu’ils paient désormais la redevance, alors que ce n’était pas le cas auparavant. En outre, les utilisateurs de tablettes et de smartphones qui n’ont pas d’écran télé, ce sont surtout des jeunes.

Vers un retour de la pub ? D'autant que la redevance n'est pas le seul levier pour financer France Télévisions. Et le gouvernement ne ferme pas la porte à un retour de la publicité après 20 heures. Les arbitrages doivent être rendus publics dans les semaines qui viennent.


A qui s'applique la redevance audiovisuelle ?par Europe1fr