Record de construction de logements sociaux

  • A
  • A
Record de construction de logements sociaux
@ EUROPE 1
Partagez sur :

EXCLU - Plus de 131.500 HLM sont sortis de terre en 2010, a annoncé Benoist Apparu sur Europe 1.

Il se félicite d'un "record absolu". Benoist Apparu, le secrétaire d'Etat chargé du Logement a annoncé jeudi sur Europe 1 que, très exactement, 131.509 logements sociaux étaient sortis de terre en 2010. Un chiffre jamais atteint depuis 30 ans, a-t-il précisé.

30.000 logements de plus

Le nombre de logements sociaux construits en France a fortement augmenté depuis les années 1970, a indiqué Benoist Apparu. "Entre 1978 et 2003, droite, gauche, confondues, on en faisait 50.000 par an. Depuis 2004, on en fait 100.000 par an. Et cette année, 131.500", a détaillé le secrétaire d'Etat.

Le quota de 20% de HLM imposé par la loi SRU n'est pas respecté par toutes les villes, a concédé Benoist Apparu. Mais "globalement les 20% se passent bien", a-t-il indiqué. "On aurait dû en faire 60.000, on en a fait 90.000 dans les villes concernées. Donc globalement, on en fait beaucoup plus que prévu sur le quota de 20%", a précisé Benoist Apparu.

Le secrétaire d'Etat s'est par ailleurs félicité que ces nouveaux logements sociaux soient construits "au maximum, là où c'est nécessaire". L'Ile-de-France, où le besoin en construction est particulièrement fort, a ainsi vu la part de logements sociaux passer de 25% à 33% en deux ans, a-t-il indiqué.

Le cas spécial de Paris

Le cas de la ville de Paris est particulier, a nuancé Benoist Apparu. Alors que Bertrand Delanoë, le maire de la capitale, a écrit à la ministre du Logement, Nathalie Kosciusko-Morizet, pour demander une aide financière, pour atteindre le seuil de 20% de logements sociaux, le secrétaire d'Etat a tenu à préciser que l'Etat consacre déjà 20% de ses crédits à Paris,"qui produit 6% des logements sociaux français".

"Je demande simplement à l'Etat de prendre sa part", a réagi Bertrand Delanoë sur Europe 1. "Quand la ville de Paris met 4 euros dans le logement social, l'Etat en met un. Alors que dans les Hauts-de-Seine, quand le département met un euro, l'Etat met aussi un euro", a-t-il indiqué. "Nous faisons un effort considérable de près de 500 millions d'euros. Je demande à l'Etat de prendre se part, qui est de 120 millions d'euros", a ajouté Bertrand Delanoë.