Quels sont les ministères "performants" ?

  • A
  • A
Quels sont les ministères "performants" ?
Partagez sur :

Dans son numéro de novembre, l'Expansion publie la liste des "bons" et des "mauvais" ministères au regard de leur performance.

Le premier de la classe, c'est le ministère du Budget. Normal : il doit montrer l'exemple puisque c'est lui qui pilote la modernisation de l'Etat. En 2008, il a atteint 80% des objectifs qui lui étaient assignés, affirme le magazine l'Expansion, dans son édition de novembre, s'appuyant sur "un document législatif voté il y a quelques semaines par le Parlement dans l'indifférence générale".

Son fait de gloire ? La productivité de ses fonctionnaires a augmenté deux fois plus vite que celle des Français en général. Numéro deux : le ministère de l'Ecologie et du développement durable, avec 76% des objectifs atteints. Par exemple : le résultat des programmes d'économies d'énergie a été supérieur de 17% au niveau espéré au départ. Plutôt bien placés aussi l'Economie (73% des objectifs atteints), ou encore l'Intérieur (72%), grâce notamment à un taux plus élevé que prévu des élucidations de crimes et délits. Mais il y a encore des progrès à faire : les policiers, par exemple, passent seulement 39% de leur temps sur le terrain.

Dans le camp des élèves moyens sans plus, on trouve Matignon, avec 60% seulement des objectifs atteints. Le Quai d'Orsay aussi (59%)... Ou encore la Justice (54%), avec des délais de jugement toujours trop longs.

Le bonnet d'âne, c'est l'Education nationale : 30%, seulement, des objectifs ont été atteints en 2008. La plupart des indicateurs de ce ministère sont dans le rouge. Qu'il s'agisse du taux de bacheliers d'origine modeste, de la maîtrise de la langue française à la fin du primaire, ou des remplacements de profs absents.