Quels commerces se portent le mieux ?

  • A
  • A
Quels commerces se portent le mieux ?
Les commerces indépendants d'électroménager sont en train de subir la loi des grandes surfaces et d'Internet.
Partagez sur :

CLASSEMENT - Sur les 75 catégories de commerces, 68 ont vu leur résultat baisser sur l’année 2012. L’électroménager s’effondre.

L’INFO. Petits commerces en crise, résultats en berne. La Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) a récemment publié ses conclusions concernant les résultats des commerces en 2012. Si le chiffre d’affaires général est en progression, le résultat courant baisse de 2,5%. Concrètement, les commerçants touchent de moins en moins d’argent.

>> Europe 1 vous propose les cinq enseignements à tirer des données de la FCGA.

Neuf catégories sur dix en perte de vitesse 

Les transports de marchandises, les services de toilettage d’animaux, les marbrerie funéraires, les antiquaires, les poissonneries, les crémeries et les maraîchers, voilà les seules catégories de commerces qui ont vu leurs résultats augmenter.

Une maigre consolation quand on voit que 90% d’entre elles ont vu leurs caisses se vider pendant l’année 2012. L’année précédente, les commerces n’étaient pourtant qu’un peu plus de 40% à voir leurs résultats baisser.

 


Les commerces d’électroménager et de HiFi en voie de disparition

Catégorie de loin la plus touchée par la vague de mauvais résultats, les revendeurs d’électroménagers souffrent d’une baisse de résultats nette de 21,8%. Une baisse à mettre notamment sur le dos d’un chiffre d’affaire en recul de 12,7%. Déjà en 2011, la catégorie avait été classée en queue de peloton.

La restauration paye la note

Parmi les commerces les plus touchés par les baisses de résultats, c’est le monde des cafés et des restaurants qui paye le plus lourd tribut. Sur l’année 2012, les commerces qui le composent ont perdu 5,9% de leur marge nette. Les hôtels-restaurants (-11,7%), les cafés-restaurants (-8,3%) et les crêperies (-8,6%) sont parmi les plus touchés.

Les métiers plutôt féminins parmi les résultats les plus faibles

Parmi les 75 catégories, les types de commerces aux résultats les plus faibles restent des métiers réservés en grande majorité aux femmes. Salons de coiffure, d’esthétique et blanchisseries font partie de ces catégories dont les revenus sont très faibles. Une coiffeuse à domicile gagnait par exemple 887 euros par mois en 2012 quand une coiffeuse touchait 1.475 euros.



La santé toujours en forme

En tête du classement des commerces qui gagnent le plus d’argent, on trouve toujours les métiers liés aux questions de santé. Largement dominé par les pharmaciens, le podium des catégories qui permettent de gagner le mieux sa vie est complété par les boutiques d’optique et les ambulanciers.