Quels aménagements possibles pour l’écotaxe ?

  • A
  • A
Quels aménagements possibles pour l’écotaxe ?
@ MaxPPP
Partagez sur :

Stéphane Le Foll a présenté ses solutions à Matignon pour transformer l’écotaxe, sans la vider de sa substance. Jean-Marc Ayrault doit trancher.

La pression monte chez les agriculteurs pour dénoncer la mise en place de l’écotaxe. Destinée à favoriser les transports les moins polluants, elle fait payer les kilomètres parcourus aux poids lourds. Une grande manifestation est prévue en Bretagne le 2 novembre pour tenter de mettre fin à cette nouvelle pression fiscale dans un secteur en crise.

Afin d’éteindre la colère qui gronde, le ministre de l’Agriculture a adressé au Premier ministre lundi des propositions pour sortir du piège de cette taxe, héritée du gouvernement précédent. Jean-Marc Ayrault réunira mardi matin les élus bretons et les ministres concernés. François Hollande, lui, n'a pas bouleversé son agenda et se rendra en Slovaquie, bien que la situation l'inquiète. Europe1.fr vous dévoile les pistes que pourraient choisir Stéphane Le Foll et Jean-Marc Ayrault.

A lire aussi sur Europe1.fr : Écotaxe : la FNSEA écrit aux députés

Première piste. Plus on roule, plus l’écotaxe coûte cher. Une idée serait d’exonérer les 50 premiers kilomètres ou les 20 derniers. Des députés réfléchissent à cette solution qui permettrait d’épargner le monde rural qui n’a pas un accès simple au rail ou aux transports maritimes.

Deuxième piste. Toutes les routes mènent à l’écotaxe. Toutefois, un axe transversal dans chaque région pourrait ne pas être équipé des fameux portails écotaxes. Les Bretons ont déjà obtenu que la nationale 164, entre Rennes et le Finistère, soit exonérée.

A lire aussi sur Europe1.fr : A quoi sert un portique écotaxe ?

Troisième piste. L’écotaxe ne concerne pas le lait. D’autres produits périssables pourraient également être concernés. Le but de cette taxe est de favoriser des transporteurs plus propres. Mais le train met parfois des jours pour couvrir de courtes distances. Par exemple, pour faire 300 kilomètres il faut parfois une journée complète. Sans parler des bateaux qui peuvent mettre des mois. Afin de garantir le frais, certains produits pourraient ne pas être soumis à l’écotaxe.

Quatrième piste. Une détaxe de 50% a été accordée à la Bretagne. Elle pourrait être augmentée, Stéphane Le Foll avait estimé sur France 5 dimanche qu'il s'agissait d'"une bonne piste de réflexion".  

A lire aussi sur Europe1.fr : Ecotaxe : la Bretagne épargnée ?

Cinquième piste. Rien n’est tranché du côté du Matignon. Ainsi, le gouvernement pourrait choisir de mélanger ces différentes pistes de réflexion. Quel que soit la solution retenue, elle devra satisfaire le monde agricole et les alliés écologistes du gouvernement qui refusent de faire de l’écotaxe "un bouc émissaire" de la crise du monde agricole.

sur le même sujet
 

INTERVIEW E1 - Borloo : "L'écotaxe, une bonne idée dévoyée"

L'INFO POLITIQUE - Cette écotaxe dont le gouvernement ne voulait pas

L'INFO - Écotaxe : Le Foll va "faire des propositions"

DOCUMENT E1 - Écotaxe : la FNSEA écrit aux députés