Quel avenir pour le tour opérateur Fram ?

  • A
  • A
Quel avenir pour le tour opérateur Fram ?
@ FRAM.FR
Partagez sur :

L'entreprise française de 670 salariés devait être reprise par le Chinois HNA. Mais… 

Que vont devenir le tour opérateur français Fram et ses 670 salariés ? En grande difficulté financière, notamment à cause de l’effondrement de certaines destinations comme la Tunisie, Fram a été approché par le groupe chinois HNA. Mais selon les informations d'Europe 1, ce dernier ne croît plus au projet.

HNA s'est découragé. "Les Chinois, vous savez, ils regardent 150 dossiers par semaine. Et ils décident s’ils y vont ou pas", résume un bon connaisseur du secteur auprès d'Europe 1. Et là, ils ont décidé de ne pas y aller. La raison : HNA ne croie plus dans le potentiel de Fram à l’avenir. Un audit a été réalisé et devait être rendu fin septembre. Mais l'étude a pris plus de temps que prévu et sa publication a été repoussée. Et les Chinois ont fini par se décourager.

Karavel-Promovacances attend le bon moment. L’entreprise a tout de même un potentiel repreneur : le groupe Karavel-Promovacances. Chez ce dernier, on l'assure : c’est même "un projet mûrement réfléchi depuis longtemps". Mais ce repreneur va attendre que Fram ait déposé le bilan pour vraiment engager la reprise. Or, cela risque de se traduire par une casse sociale assez lourde.

Trois mois de perdu. Reste à savoir si cette reprise peut fonctionner. Du côté du syndicat des tour-opérateurs, on y croit. Le groupe Karavel-Promovacances est un "ensemble dynamique", confie-t-on à Europe 1. Reste un regret : le temps perdu, comme le glisse un acteur du secteur : "S’il n’y avait pas eu l’épisode chinois, Fram aurait été repris par Promovacances depuis trois mois !"