Quand le téléphone portable joue au docteur

  • A
  • A
Quand le téléphone portable joue au docteur
@ EPI LIFE
Partagez sur :

Electrocardiogramme intégré, rappel de vos médicaments : votre smartphone prend soin de vous.

Vous avez toujours votre téléphone sur vous, alors pourquoi ne prendrait-il pas soin de votre santé ? A l’occasion du Congrès mondial de la téléphonie mobile, qui s’achève jeudi à Barcelone, les constructeurs ont présenté leurs innovations en matière de santé.

Parmi elles, l’EPI Life, un téléphone portable avec un électrocardiogramme intégré. Ce smartphone mesure les pulsations par une simple pression des doigts de la main sur un capteur et envoie les données à un centre d'appel médical de Singapour, ouvert 24 heures sur 24.

Une technologie qui permettra à chacun, et ce bientôt partout dans le monde, d’envoyer un électrocardiogramme et d’avoir une réponse. "Si la réponse est normale, vous recevez un SMS seulement. Si c'est grave, on vous appelle, ‘Monsieur, une ambulance arrive’", a ainsi expliqué un représentant de la marque à Barcelone jeudi.

Vendu 516 euros, l’EPI Life, destiné en priorité aux personnes cardiaques, est déjà en vente au prix d’un smartphone haut de gamme. Une version mini, à 73 euros avec cette fois un appareil plus petit à relier par connexion Bluetooth au smartphone, devrait bientôt arriver en France et en Espagne.

La santé par téléphone, une tendance

Depuis quelques années, la santé préventive par téléphone, appelée "Mobile Health", connaît un succès grandissant. Et elle ne concerne pas seulement les smartphones.

Il existe de nombreux services disponibles par SMS ou MMS, et qui permettent de faire de la prévention. Par exemple, la société Health Company, qui couvre l'Arabie saoudite et le Koweït, envoie à environ 430.000 clients par mois des informations en arabe ou en anglais concernant le diabète, la sexualité, l'obésité, la santé des enfants...

Elle propose également des consultations par SMS. Lorsqu’une personne envoie un SMS, un des docteurs de la compagnie lui répond sur son téléphone.

Une véritable aubaine dans certains pays où les femmes n’ont pas un grand accès à l’éducation. Par exemple, au Bangladesh, "75% des femmes de 15 à 24 ans n'ont jamais entendu parler des MST" , a expliqué le vice-président de Health Company, Fahad S. Al-Orifi, présent à Barcelone.

Des solutions pour les personnes âgées

Plus près de nous, l’entreprise suédoise Doro, spécialisée dans les téléphones simplifiés à destination des personnes âgées, se lance elle aussi dans la santé sur téléphone. Elle a ainsi annoncé pendant le Congrès de Barcelone la signature d'un partenariat avec MyGlucoHealth et Medixine pour le lancement de services et d'applications à destination des patients. Essentiellement réservés aux seniors, ces services concernent la gestion du diabète et de la prise de médicaments par téléphone.

Un premier service permettra aux diabétiques de mesurer leur taux de glucose dans le sang par l'intermédiaire du Bluetooth. Autre nouveauté : une alerte qui rappellera les patients à l'ordre en cas de non prise de leurs médicaments. Cette application donnera l'occasion aux malades d'envoyer un SMS confirmant la prise de médicaments grâce à une simple touche. En cas d'oubli, un rappel sera envoyé sous la forme d'alerte SMS.

Et les téléphones mobiles pourraient rendre encore bien d’autres services. Il y a quelques jours, la Food and Drug Administration, l’agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, a autorisé une entreprise à commercialiser un système d'échographie par téléphone.