Quand la pub adopte le mariage gay

  • A
  • A
Quand la pub adopte le mariage gay
Le mariage gay constitue déjà depuis quelques années un véritable filon commercial et inspire les publicitaires.@ Capture d'écran You Tube
Partagez sur :

De nombreuses marques ont déjà axé leur communication vers les couples homosexuels.

Le filon."Le mariage pour tous" fait vendre. Quelques jours seulement après l'adoption par le Parlement du projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, un salon spécialement dédié se tient déjà à Paris ce weekend. Et force est de constater que le mariage gay constitue déjà depuis quelques années un véritable filon commercial et inspire les publicitaires. Leroy Merlin, Orangina ou encore Macdonalds... Chaque marque a adopté une stratégie bien particulière pour vendre ses produits, en fonction de la clientèle visée.

>>> A lire aussi : Le mariage gay peut-il être retoqué ?

Quelles sortes de pubs ?Renault a ainsi diffusé l'an dernier une pub montrant une jeune conductrice de Twingo qui accompagne son père à l'autel pour qu'il épouse... un autre homme. Chez Orangina, on a pu voir deux mâles, virils, qui se caressent langoureusement la joue. Et à chaque fois le message est clair : aujourd'hui les marques assument et s'adressent directement aux couples homos.

kooples

Les marques militantes… Selon les marques, l'objectif n'est toutefois pas le même. Il y a d'abord es marque militantes, à l'instar de la marque de vêtement Kooples ou de American apparel, qui soutiennent ouvertement le "mariage pour tous". "Dans ces cas là, c'est vraiment une revendication, une posture, un engagement et une déclaration de la marque, volontaire. D'ailleurs, là, on est sur des cibles précises : les urbains branchés avec un peu d'argent. Je pense qu'il n'y a pas trop de risque de faire fuir des clients", confirme au micro d'Europe1 Sébastien Gentil, directeur général adjoint de l'agence de pub DDB.

EN VIDÉO : Bartolone : "voici le résultat du scrutin"

… et les autres. D'autres marques, en revanche, ont une cible beaucoup plus large et entendent représenter toute la population dans son ensemble. Il s'agit des marques grand public comme Macdonalds ou Leroy Merlin. Il y a, enfin, les marques opportunistes. Celles qui doivent moderniser leur image et se servent de l'actualité comme prétexte pour faire parler d'elles. Elles mettent ainsi en place une communication décalée… sans pour autant lever tous leurs les tabous. Sollicitées par Europe1, elles répondent toutes la même chose : elles ne souhaitent pas "parler ouvertement".